L'Inter Milan a facilement dominé Tottenham (4-3), vite réduit à dix, en marquant trois buts dans les 14 premières minutes, et fait un grand pas vers les 8e de finale de la Ligue des champions, mercredi à San Siro, même si elle a concédé deux buts en toute fin de match.

Le champion d'Europe a été intraitable avec l'élève londonien, qui découvre la Ligue des champions. Trois inattentions en défense ont immédiatement été sanctionnées par Javier Zanetti (2), Samuel Eto'o (11 s.p.) et Dejan Stankovic (14). L'exclusion du gardien brésilien Heurelho Gomes (11), qui a provoqué le penalty, a en outre ôté tout espoir de remontée aux Spurs.

Eto'o a signé un doublé (35), après son triplé contre le Werder Brême, qui le laisse seul en tête des buteurs de la compétition avec 6 buts, avant un triplé de Gareth Bale (52, 90, 90+1), quand le match était joué.

Avec 7 points, l'Inter domine son groupe avec trois longueurs d'avance sur Tottenham, et continue de monter en puissance. L'absence de Diego Milito, son meilleur buteur la saison dernière, continue de passer inaperçue tant Eto'o fait mouche à chaque fois. Déjà 18 buts cette la saison, en comptant les 4 marqués avec le Cameroun!

Après son second de la soirée, il a refait sa "danse du singe", rappel des cris racistes entendus à Cagliari dimanche en Championnat d'Italie. Tottenham a trop souffert de ses absences en défense (Younès Kaboul, Michael Dawson et Ledley King). Williams Gallas, à peine rétabli, était dépassé, comme Sébastien Bassong. Dès la 2e minute, Javier Zanetti, lancé par Eto'o, avait mis en lumière la passivité de la charnière, pour devenir le joueur le plus âgé à marquer en C1, à 37 ans et 71 jours.

Neuf minutes plus tard, Jonathan Biabiany faisait parler sa pointe de vitesse pour semer Assou-Ekotto et obtenir le penalty (transformé par Eto'o) et l'exclusion de Gomes, qui l'avait percuté. Puis, Stankovic aussi se jouait de la défense pour marquer son but, avant le doublé du Camerounais. Et l'Inter s'est endormie.

Bale a sauvé l'honneur en marquant trois fois, dont un après une course de 70 m (le premier), permettant aux nombreux fans de Tottenham de montrer leur sens de l'humour en chantant: "5-4, on va gagner 5-4!", puis "2-0 en seconde période!" après son deuxième but. A 4-3, ils y ont vraiment cru, mais le match était terminé.

Messi tranquillise Barcelone contre Copenhague

Lionel Messi, auteur d'un doublé mercredi au Camp Nou, a été décisif lors de la victoire poussive du FC Barcelone devant Copenhague (2-0), toutefois délogé de la première place du groupe D de la Ligue des champions par les Catalans. Le Barça est désormais leader avec 7 points, un de plus que Copenhague, mais il ne parvient pas à convaincre définitivement cette saison, à l'image de David Villa, malheureux mercredi face au gardien suédois de l'équipe danoise, Johan Wiland.

Le Barça, privé de Valdés (malade) et Xavi (remplaçant) au coup d'envoi, s'est baladé en première période avant de sérieusement accuser le coup après la pause. Il a ouvert le score grâce à un nouveau chef d'oeuvre de Messi: une frappe puissante du gauche depuis l'entrée de la surface qui s'est logée dans la lucarne de Wiland (19e). L'Argentin, qui a marqué son 3e but en Ligue des champions cette saison, en est à 28 buts au total en C1.

Auparavant, Villa avait trouvé la barre (5e). L'attaquant espagnol, en manque de réussite totale en ce moment, a ensuite échoué deux fois face à Wiland (32e, 72e). Le Barça, sans doute émoussé physiquement, a oublié de jouer en seconde période et n'est pas passé loin d'une mauvaise surprise. L'attaquant sénégalais Dame Ndoye a trouvé la barre (67e) et dans la foulée Santin n'a pu cadrer sa reprise de la tête alors que Pinto était complètement battu.

Le Barça s'est repris en fin de match. Alves a trouvé le poteau (89e) avant que Messi ne finisse par rassurer tout le Camp Nou (2-0, 90+2).

Manchester United s'impose sans Rooney

Manchester United s'est offert une petite respiration sportive en pleine affaire Rooney en s'imposant 1 à 0 face à l'équipe turque de Bursaspor, mercredi à Old Trafford, lors de la 3e journée de la Ligue des champions. Nani a marqué le seul but du match dès la 7e minute d'une superbe frappe du gauche, permettant aux Reds Devils de prendre la tête du groupe C avec sept points.

Rooney ne jouait pas, officiellement pour une blessure à une cheville, mais avait fait parler de lui quelques heures avant le coup d'envoi en confirmant dans un communiqué qu'il souhaitait quitter le club, le jugeant trop peu ambitieux. Ses coéquipiers ne sont pas parvenus à le démentir sur le terrain, où ils ont eu beaucoup de mal à se montrer dangereux devant une faible formation turque, déjà battue lors de ses deux premières rencontres.

L'équipe d'Alex Ferguson, qui avait laissé au repos de nombreux titulaires, comme Ferdinand ou Berbatov, au profit de jeunes (Smalling, Macheda...), s'est contentée de contrôler les débats sur un tempo lent face à un adversaire tout à fait inoffensif.