Après une préparation en dents de scie, les Rouches affichent leurs ambitions d'entrée de championnat. Les équipiers de Jovanovic se hissent quatre à quatre en tête de la hiérarchie. Le Brussels (4-1), le Cercle (4-1) et Roulers (0-4) ne peuvent que constater les dégâts. C'est donc en leader que les Liégeois reçoivent les Brugeois du Club. Le sommet se jouera en quatre minutes lors desquelles Mbokani offre un quatrième succès de rang à ses couleurs. L'euphorie tend à gagner Sclessin.

En Coupe UEFA, un obstacle de taille se dresse sur la route du Standard : le riche Zenit Saint-Petersbourg de Nicolas Lombaerts qui tente de se forger un nom sur la scène internationale. En Russie, un certain Arshavin inflige à lui seul une petite correction aux protégés de Preud'homme (3-0). Dans un passé pas si lointain, les Rouches auraient directement accusé le coup, mais le retour à la compétition nationale se solde par un succès. Malgré le point perdu face à Saint-Trond, le discours se veut confiant pour la réception du Zenit dans la Cité ardente. Preud'homme tente le tout pour le tout en plaçant Onyewu en pointe. L'Américain sera le principal acteur du match. Buteur à la 33e, il s'essuie les crampons sur un défenseur adverse dans la foulée et se voit contraint d'abandonner ses partenaires. Courageux, les Liégeois frôlent à plusieurs reprises le 2-0 mais doivent s'avouer vaincus...

Loin de baisser les bras, Witsel et consorts s'imposent brillamment face au GBA mais la machine va s'enrayer. En trois semaines, six points de perdus et un leadership qui voyage vers la Venise du Nord. Les ouailles de Jacky Mathijssen alignent d'ailleurs une impressionnante série de dix victoires d'affilée alors que les rivaux anderlechtois sont aux bords de la rupture. Le déplacement au Parc Astrid ne permettra cependant pas aux Rouches de porter un coup fatal aux Bruxellois. Les deux équipes se neutralisent et c'est le Club qui en profite. Au coude à coude, Liégeois et Flandriens totalisent le même nombre de points à la trêve même si ces derniers comptent un match de moins. Néanmoins, Defour et les siens restent invaincus. Les Mauves, 6e, sont lâchés à dix points...

Si le mois de janvier démarre en beauté avec trois succès, il va se clore sur un retentissant revers face au Cercle 4-1 en quarts de finale aller de la Coupe de Belgique. Cette première défaite de la saison sur le plan national jette le doute sur la robustesse affichée jusque-là. Surtout que quelques jours plus tard, les mêmes Brugeois contraignent les Standardmen à un partage blanc en championnat. Les Blauw en Zwart prennent trois longueurs d'avance juste avant le sommet face aux Rouches.

Au Jan Breydel Stadion, Jovanovic fait une fois de plus la différence. Une victoire 1-2 qui marque un tournant : le Club perd pied, tandis que le Standard se relance.

Le retour en force

Si le nul concédé face aux Gantois passe inaperçu, le match retour de Coupe de Belgique face au Cercle fera grand bruit. Les Liégeois doivent au moins marquer à trois reprises. A la mi-temps, le score reste figé à 0-0... Cependant, un petit nouveau, Réginal Goreux, va délivrer les siens à la 90e, alors que Fellaini et Defour avaient ouvert la voie. Plus rien ne semble pouvoir arrêter ce Standard-là.

S'en suit une superbe série de six succès de rang qui place les Rouches sur une voie royale pour le titre. En Coupe, La Gantoise profite d'une fin de match catastrophique des Standardmen pour arracher le 2-2. Rien d'inquiétant en soi, même si Defour et les siens semblent quelque peu émoussés.

La demi-finale retour de Coupe à Gand tourne au fiasco (4-0), et ce juste avant le choc contre Anderlecht. Si le doute a pu traverser les Standardmen, Mbokani met tout le monde d'accord le dimanche suivant... Le Standard, invaincu, est champion à trois journées de la fin.