L'Italie a imité la Belgique, premier pays qualifié, en compostant samedi soir son billet pour l'Euro 2020. La "Squadra Azzura" s'est imposée à Rome face à la Grèce (2-0) dans le cadre des qualifications et est assurée de terminer à la première place du groupe J. Ce sera un des pays hôte (Rome) pour l'organisation de la phase finale à douze équipes.

Jorginho (62) a inscrit le premier but de la rencontre sur penalty avant que Federico Bernardeschi (78) ne double la mise à douze minutes du terme en faveur des Italiens. Ces derniers (21 points) comptent désormais neuf unités d'avance en tête du groupe J sur la Finlande, deuxième, à trois journée de la fin. Les Finlandais ne peuvent toutefois plus atteindre la première place du groupe au regard des confrontations directes, deuxième critère pris en compte après le nombre de points.

L'Arménie, accroché au Liechtenstein (1-1), a raté le coche même si elle revient à deux unités de la deuxième place. La Bosnie, victorieuse plus tôt dans la journée de la Finlande (4-1), compte également dix points et peut encore y croire. La Grèce (6) et le Liechtenstein (1) suivent au classement.

Dans le groupe F, l'Espagne a été rejointe sur le fil en Norvège (1-1) par les coéquipiers de Sander Berge (Racing Genk). La "Roja" pensait avoir fait le plus dur après l'ouverture du score de Saul (47) mais Joshua King a égalisé dans les arrêts de jeu sur penalty (90+4).

L'Espagne, emmenée par son capitaine Sergio Ramos, désormais recordman de sélections en équipe nationale avec 168 caps, reste toutefois solidement en tête avec 19 points. La Suède, vainqueur de Malte (0-4), suit à cinq unités. La Roumanie (13 points) et la Norvège (10 points) peuvent encore espérer accrocher le bon wagon. Malte (3) et les Îles Féroé (0) n'ont plus voix au chapitre.

Le Danemark a réalisé samedi la bonne opération du groupe D en s'offrant à domicile une victoire contre la Suisse (1-0) dans le cadre des qualifications pour l'Euro 2020. Grâce à un but de l'attaquant Yussuf Poulsen à six minutes du terme, les Danois profitent du match nul de l'Irlande en Géorgie (0-0) plus tôt dans la journée pour rejoindre les Irlandais en tête du groupe avec 12 points. Les Suisses, qui comptent un match de moins, sont troisièmes avec 8 points. Suivent la Géorgie (5) et, enfin, Gibraltar (0).

Dans le groupe J, la Bosnie-Herzégovine s'est relancée en s'imposant sur ses terres face à la Finlande (4-1). Hajrovic (29e), Pjanic (37e sur pen., 58e) et Hodzic (73e) ont donné un avantage de quatre buts à l'équipe locale avant que Pohjanpalo (79e) ne sauve l'honneur pour les Finlandais. Gojko Cimirot a disputé l'intégralité de la rencontre dans les rangs des locaux, délivrant un assist sur le troisième but de son équipe. Jere Uronen était également titulaire du côté finlandais.

Les Bosniens, troisièmes avec 10 points, en profitent pour revenir à deux points de leur adversaire du jour qui détient la deuxième et dernière place qualificative pour l'Euro. En tête avec 18 unités, l'Italie validera son billet samedi soir en cas de victoire à domicile contre la Grèce, cinquième avec seulement cinq points. L'Arménie, quatrième avec 9 points, peut également rejoindre la Finlande à la deuxième place du classement en cas de victoire au Liechtenstein, sixième avec une unité.

Dans le groupe F, la Roumanie, avec Ianis Hagi (Racing Genk) et Nicolae Stanciu (ex-Anderlecht) toute la rencontre, a pris son temps pour venir à bout des Îles Féroé en déplacement (0-3). Les Roumains ont inscrit les trois buts du match en seconde période via Puscas (74e), Mitrita (83e) et Keseru (90e+4).

La Roumanie (13 points) en profite pour s'emparer de la deuxième place du groupe au détriment de la Suède (11 points) qui se déplace toutefois à Malte, cinquième avec 3 unités, plus tard dans la soirée. La Norvège, quatrième avec 9 points, joue déjà sa survie dans ce groupe ce samedi soir en accueillant l'Espagne, seule en tête avec un bilan parfait de 18/18. Les Îles Féroé se situent à la sixième et dernière place avec zéro unité.