L'ancien sélectionneur des Diables rouges est décédé ce mercredi à 79 ans. De nombreux hommages lui sont rendus. En voici une sélection:

Les clubs

Les clubs du Standard, du FC Liège et de Charleroi n'ont pas oublié ses passages en tant que coach:

Charleroi

Les Storm Ultras 2001, groupe de supporters historique du Sporting de Charleroi, lui dédient un message poignant sur leur page Facebook:

"Nous sommes dans les années 90, et plus précisément de 92 à 94, qui voit le Sporting particulièrement « beau » à cette période avec une finale de Coupe de Belgique en 93 et un accès à l’Europe en 94. Guidé par celui qu’on appelait « Le Mage » tant il réalisait des miracles sportifs et transcendait les Zetterberg, Casto, Moury, Malbasa, Brogno, Rasquin, Gulyas, Suray, Janevsky, Silvagni, Misse-Misse, Van Meir et bien d’autres. Pendant plusieurs matchs, le Sporting réussit à marquer systématiquement durant le premier quart-d’heure. Le Mambourg est une forteresse imprenable.

Il reviendra deux fois par la porte zébrée avec un peu moins de réussite et même avec de grosses déceptions sous les années Abbas avec, à sa décharge, un noyau en ligne avec l’amateurisme de l’époque et un club qui n’a rien de commun avec ce qu’il avait connu bien des années plus tôt.

Quoiqu’il en soit, aujourd’hui nos couleurs perdent une légende qui a marqué positivement notre club adoré. Liégeois au bout des ongles, il avait réussi à faire du Sporting un adversaire redoutable avec son style qui était le sien : grinta, bonhommie et mentalité. Cigare et whisky dans les moments particulièrement festifs. Il s’en ira par après vers d’autres cieux avec la destinée qu’on lui connaît et sera sur le banc lors de ce terrible et injuste Belgique-Brésil de Coupe du Monde.

Alors peu importe vos derniers passages à Charleroi, et même les dernières tensions lors d’un match particulièrement horrible au GBA ; peu importe votre accent à couper le beurre ; nous ne pouvons aujourd’hui qu’éprouver du respect pour ce que vous avez donné à nos couleurs noires et blanches, particulièrement durant ces années 90 et l’adolescence de certains de nos membres.

Merci à vous monsieur Robert Waseige. Toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches."

Le Sporting Charleroi a également tenu à rendre hommage à l'homme: ""Robert Waseige nous a quitté ce 17 juillet, à l'âge de 79 ans. L'odeur de ses cigares restera à jamais dans les travées de notre stade. Entraîneur emblématique du Sporting Charleroi, il avait conduit les zèbres en finale de la coupe de Belgique, en 1993. Il fut, également, honoré du titre d'entraîneur de l'année en 1994". "C'est un Sporting Charleroi, affecté, qui présente ses plus sincères condoléances à sa famille et ses proches."

Waseige a dirigé les Zèbres à rois reprises de juillet 1992 à juin 1994, de juillet 1997 à juin 1999 et d'octobre 2003 à avril 2004, en tant que directeur sportif lors de son dernier passage.

Le Standard

"C’est une grande personnalité du football belge, connue et appréciée de tous, qui vient de nous quitter ce mercredi 17 juillet 2019.

C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris ce matin le décès de Robert WASEIGE.

Ancien joueur professionnel du RFC Liège, du R. Racing White Bruxelles et du KFC Winterslag entre 1959 et 1973, puis entraîneur jusqu’en 2005 en Belgique, au Portugal et également de l’équipe nationale belge entre 1999 et 2002, Robert WASEIGE a été coach des Rouches à 3 reprises, entre 1976 et 1979, entre 1994 et 1996 et en 2002.

Depuis sa retraite sportive en 2005, il venait très régulièrement voir des matches à Sclessin et avait gardé une affection toute particulière pour notre club.

Nous présentons nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Un hommage officiel lui sera rendu à Sclessin lors de notre 1er match à domicile de championnat programmé le 3 août prochain."

Le RFC Liégeois

"Le RFC Liégeois a appris aujourd’hui avec émotion le décès de Robert Waseige à l’âge de 79 ans.

Robert Waseige a commencé sa carrière de joueur au RFC Liège où il est titulaire quatre saisons, jouant plus de 100 rencontres au total. Il évoluera ensuite au Racing White.

Mais c’est en tant qu’entraîneur du RFC Liège (1983-1992) qu’il obtient ses plus beaux succès : sous sa direction, le club qui était bien mal-en-point, retrouve la Coupe d’Europe à 4 reprises, gagne une Coupe de Belgique en 1990 contre Ekeren , finit deux fois troisième du championnat et renoue avec sa longue tradition de formation des jeunes.

C’est sous la houlette du « Mage de Rocourt », que le RFCL a vécu ses plus belles années avec une génération de joueurs qui a marqué l’histoire du football belge. Ensuite, son parcours le mènera notamment à Charleroi, au Standard, à Lisbonne et à la tête des Diables Rouges qu’il conduira jusqu’au 8e de finale de la Coupe du Monde 2002.

Robert Waseige incarnait les valeurs du RFCL : Liégeois, formateur, humble, convivial et respectueux. Avec son départ, c’est une page importante du club qui se tourne mais qui restera à jamais gravée dans nos cœurs et nos mémoires tant Robert faisait partie intégrante du club. Il ratait d’ailleurs rarement un match à Rocourt.

A Aline, à Thierry, Frédéric et William, c’est toute la famille du RFCL qui adresse ses plus émues et sincères condoléances."

Les journalistes

Les journalistes, nombreux à l'avoir côtoyé, ont également une pensée pour l'homme:

Pierre Deprez

"Robert Waseige figure marquante du foot belge ns quitte. Talent de coach, Truculence, humour (svt caustique), chaleur humaine pr ses proches, perspicacité, sens de la formule (bilingue notamment),.... Pensées émues pour Madame Aline et les enfants. Amitié à Fred."

Emiliano Bonfigli

"Robert Waseige, c’est le foot de mon enfance, mes premières émotions à Rocourt, l’épopée en Coupe d’Europe, la Coupe du Monde en 2002... Reposez en paix, Coach..."

Stéphane Pauwels

"Mon ami Robert Waseige s’en est allé ..souvenir de nos mois passés en Algérie ..un homme merveilleux. Pensée pour la famille ! Robert a jamais dans mon coeur !"


L'équipe nationale

Egalement sélectionneur de la Belgique entre 1999 et 2002, l'équipe nationale n'a pas manqué de le remercier:

"RIP Robert Waseige. Merci pour tout".


Les politiciens

Les politiciens ont aussi tenu à partager quelques mots.

Daniel Bacquelaine

"Robert Waseige était un Liégeois apprécié de tous. Entraîneur de football, il a guidé aux destinées du FC Liège, Du standard et des Diables Rouges. Son humour et son sens tactique nous manqueront. Condoléances à toute sa famille !

Denis Ducarme

"Merci à Robert Waseige pour tous les moments d’émotions qu’il a pu nous procurer tant comme entraîneur du Sporting de Charleroi que comme comme sélectionneur des Diables rouges."


Stéphane Hazée

"C'est un grand monsieur du foot qui s'en est allé. Hommage et respect pour ses valeurs, son travail,..."