L'Union européenne de football (UEFA) a annulé vendredi sa décision d'exclure le FC Porto de la Ligue des champions pour tentatives de corruption d'arbitres en 2004, renvoyant l'affaire à la première instance, a annoncé le club champion du Portugal.

"La décision d'exclure le FC Porto de l'édition 2008/09 de la +Champions League+ a été révoquée", indique le club dans un communiqué diffusé sur le site de l'autorité boursière portugaise (CMVM). Après avoir entendu les arguments du FC Porto, le comité d'appel de l'UEFA a décidé vendredi de renvoyer l'affaire en première instance, considérant que les sanctions de la Ligue portugaise à l'origine de la procédure ne sont pas définitives.

"Le Comité d'appel de l'UEFA a conclu que les faits qui déterminent la non-admissibilité du FC Porto ne sont pas établis et que l'appel du président du conseil d'administration profite au club", précise Porto dans son communiqué. L'UEFA avait exclu le 4 juin le FC Porto de la C1 suite à la condamnation du club, le 9 mai dernier, par la commission disciplinaire de la Ligue nationale portugaise, qui lui avait infligé six points de pénalité et 150.000 euros d'amende, son président Jorge Pinto da Costa écopant d'une suspension de deux ans.

Assuré de remporter le Championnat pour la troisième saison consécutive avec 14 points d'avance malgré la pénalité, le club avait décidé de ne pas faire appel de la sanction. Mais M. Pinto da Costa l'avait fait à titre individuel. Les clubs portugais Vitoria de Guimaraes et Benfica Lisbonne, respectivement 3e et 4e du Championnat cette saison, étaient également présents à Nyon et seront entendus par l'organe de contrôle et discipline l'UEFA.

Si le FC Porto est effectivement exclu, Vitoria de Guimaraes aurait accès direct à la phase de poules de la C1, tandis que Benfica pourrait disputer le 3e tour préliminaire de la compétition reine du football européen.