Lundi soir, une réunion extraordinaire de la commission nationale d'études (CNE) de l'Union belge de football, qui réunit toutes les divisions, a voté l'acceptation du plan de réforme des compétitions proposée par la Ligue Pro (clubs de D1) et par le président de l'Union belge François De Keersmaecker. Seule la Ligue nationale (D2) s'y est opposée. Ce projet prévoit notamment la réduction de la D1 à 16 clubs.

La décision des clubs de division 3 était attendue lundi soir car de leur décision dépendait l'avenir de la réforme. La Ligue des D3 aurait pu y faire obstacle puisqu'avec les clubs de D2, elle aurait possédé une minorité de blocage du projet lors de l'assemblée générale de l'Union belge convoquée le 17 mai. Le projet de réforme du championnat nécessite en effet 81 pc des voix puisqu'il s'agit d'une réforme du règlement concernant la compétition. Les clubs de D3 étaient appelés à se prononcer par e-mail. Leurs votes ont été comptabilisés lundi à 19h00 juste avant la réunion de la CNE. "Les clubs de D3 se sont prononcé à environ 75 pour cent pour le projet de réforme", a précisé Fons Rooms, président de la Ligue des D3.