L'ex-sélectionneur fédéral affirme que l'UB lui a demandé de rester à la tête du groupe diabolique. 

"L'Union belge m'a demandé de rester un peu plus longtemps, mais j'ai refusé". Voila une phrase qui fait l'effet d'une petite bombe du côté de l'avenue Houba de Strooper. 

Dans une émission diffusée sur VTM, l'ancien coach des Diables rouges affirme que l'UB souhaitait le garder malgré son échec à l'Euro face au pays de Galles. "J'ai dit oui", dit le Hesbignon dans l'interview. "Mais ils m'ont alors dit: 'Pour aller plus loin, vous devez faire ceci ou cela'. Alors j'ai finalement dit non."

Sauf que cette version est contestée au sein de l'UB. Het Laatste Nieuws explique que ces déclarations ne font pas que des heureux dans les couloirs de l'Union. Aucun commentaire officiel ne filtre, mais on indique à nos confrères que jamais il n'a été question de demander à Wilmots de poursuivre cette mission. Selon le quotidien néerlandophone, c'est Willy himself qui aurait demandé à poursuivre avec les Diables. Ce qui lui a donc été refusé.

Il faudra attendre la diffusion de ce portrait signé VTM (ce mardi à 21h45) pour voir les instances du football belge réagir...