L'Union belge a réagi.

Selon le journal De Morgen, qui dévoilait l'information ce samedi matin, la Belgique et les Pays-Bas n'ont pas respecté les règles lors de leur candidature à l'organisation de la Coupe du Monde de football 2018.

L'Union belge a réagi samedi après-midi et nie fermement ces accusations.

Pour rappel, selon nos confrères flamands qui se basent sur une enquête du quotidien néerlandais Volkskrant, un montant de 10.000 euros aurait été payé par la délégation belgo-néerlandaise au Guinéen Amadou Diallo, une personnalité citée dans des affaires de corruption.

Des montants auraient également été versés par la candidature belgo-néerlandaise à l'ancien footballeur Christian Karembeu et à Marc Schasny pour leur travail de lobby. Toujours selon nos confrrèes, Karembeu aurait reçu 180.000 euros et Schasny 49.000 euros.