"Tous les niveaux de pouvoir (les différentes régions belges et le gouvernement fédéral, NDLR) soutiennent notre candidature", a déclaré M. Leterme, à l'issue d'une réunion à Bruxelles avec les membres d'une commission d'inspection de la Fédération internationale de football (Fifa).

La Belgique et les Pays-Bas ont présenté une candidature commune pour le Mondial-2018 et pour l'édition de 2022.

Les autres candidats pour 2018 sont l'Espagne et le Portugal (candidature commune), l'Angleterre, les Etats-Unis, le Russie et l'Australie. La Coupe du monde 2014 a, elle, été attribuée au Brésil.

"La situation politique en Belgique n'inquiète pas la commission" de la Fifa, a assuré M. Leterme, qui est chargé d'expédier les "affaires courantes" depuis la démission de son gouvernement fin avril.

La commission d'inspection de la Fifa, qui a entamé ses visites en juillet par le Japon, qui postule pour 2022, continuera sa tournée mercredi et jeudi aux Pays-Bas. Elle fera ensuite rapport aux 24 membres de l'exécutif de la Fifa.

L'instance internationale procédera, le 2 décembre, à l'élection des pays hôtes en 2018 et 2022.