L'autre victime de ce 29 mai 1985 fut... le Stade du Heysel, l'héritier (en 1946) du Stade du Centenaire, sorti de terre en 1930 pour fêter le siècle d'indépendance de la Belgique. Il fallut pourtant dix ans pour que le Stade Roi Baudouin, à l'horizon de l'Euro 2000, se dresse sur ses fondations du maudit Heysel. Longtemps, seule une pauvre plaque commémorative rappela aux visiteurs que le sang, en son sein, avait abondamment coulé. A l'approche du vingtième anniversaire, Bruxelles a enfin décidé de davantage exorciser les vieux démons du Bloc Z. Dans le tout nouveau «Parcours découverte du Stade», inauguré le mois dernier, une petite salle met sobrement en scène des clichés de l'époque.

Le 29 mai prochain, une cérémonie commémorative se tiendra dans l'enceinte du stade. Pour le plus grand plaisir du «Comité italien pour la célébration du drame» qui attendait un geste des autorités. Dès 15h, autorités belges et italiennes se rassembleront à l'invitation du bourgmestre bruxellois Freddy Thielemans pour inaugurer un nouveau monument à la mémoire des défunts: une sculpture carrée de 60 mètres en forme de cadran solaire comprenant un dispositif lumineux représentant chacune des 39 victimes du 29 mai 1985, créée par le Français Patrick Rimoux.

On regrettera que les autorités belges n'aient pas profité de cet «anniversaire » pour organiser un événement qui aurait eu davantage de renommée internationale. A la lumière de l'engouement que suscite auprès de la Juve et de Liverpool le quart de finale de ce soir, il y avait sans doute matière à organiser. Initialement, une rencontre de football aurait dû, il est vrai, se disputer au stade Roi Baudouin le 29 mai prochain: la finale de la... Coupe de Belgique, finalement avancée à la veille. Il eût été dangereux de risquer que, le jour du 20e anniversaire du drame du Heysel, les policiers bruxellois soient sur les dents pour sécuriser un Anderlecht - Club de Bruges, par exemple...

Webhttp://www.29051985.com, le site du Comité italien pour la Célébration des 20 ans de la Tragédie du Heysel.

© Les Sports 2005