14e Sergeant surprend Moreira et lance Gomez en profondeur. Le tir de l'Anversois est dévié en coup de coin par Okpara.

20e Oussalah s'emmêle les pinceaux. Yattara s'empare du cuir et trouve Gomez qui n'éprouve aucune difficulté à tromper Carini (0-1).

21e Dimvula cherche Walasiak mais Goots devance le médian montois et dévie le ballon sur le poteau de son propre but.

35e Vandooren est en lutte avec Leleu, puis s'écroule dans la surface anversoise.

43e Vandooren adresse un centre parfait à Goossens qui, de la tête, remise vers Walasiak dont la reprise à bout portant ne laisse aucune chance à Feys (1-1).

54e Goots déjoue le piège du hors-jeu et se retrouve seul face à Carini qui ne peut éviter la faute et l'exclusion. Goots se rend justice en transformant le coup de réparation face à Susnjara (1-2).

74e Goots lance Ljubinkovic qui déjoue le piège du hors-jeu mal tendu par Oussalah et s'en va tromper Susnjara (1-3).

78e le tir de Mussa s'écrase sur le poteau.

79e Aarst voit son heading terminer sa course sur la barre transversale.

SCLESSIN Le stade Maurice Dufrasne aurait dû être le théâtre d'une grande fête hier après midi où le Standard clôturait une saison décevante mais prometteuse. Mais les Liégeois ont terminé la saison comme ils l'avaient débutée: en encaissant trois buts et en ratant la transformation d'un coup de réparation. Les Rouches ne seront donc malheureusement pas parvenus à terminer leur parcours en beauté comme leurs fidèles supporters l'auraient souhaité si l'on en croyait l'étendard («Les joueurs passent mais nous, on reste: 20 ans après, on est toujours là») qui s'étendait sur toute la longueur de la tribune 4.

Les jeunes joueurs, à l'image d'Oussalah, surtout, sont apparus à bout de souffle. Cette saison aura été pour eux exaltante mais aussi astreignante car ils auront été régulièrement sollicités cette saison afin de pallier les trop nombreuses absences de professionnels expérimentés.

«Nous nous sommes encore rendu la vie difficile, regrettait Dominique D'Onofrio. Après un premier but consécutif à une erreur impardonnable dans les 40 premiers mètres, le match aurait pu basculer dans un camp comme dans l'autre. J'ai été séduit par la réaction des joueurs qui sont parvenus à égaliser juste avant la pause. Toutes les circonstances ont, ensuite, été contre nous. Il y a eu cette exclusion de Carini, puis ce penalty de Goots. Beaucoup de joueurs sont apparus fatigués. Je songe, notamment, aux jeunes pour qui le championnat se termine à point nommé. Mais cette fin de saison profitera aussi à certains joueurs chevronnés qui n'ont pas montré grand-chose.»

Le match face à l'Antwerp était, finalement, à l'image d'une saison pourrie durant laquelle les Liégeois furent régulièrement contraints à jouer au chat et à la souris après un début de saison calamiteux au cours duquel ils ne récoltèrent qu'une seule unité en 7 matches.

En s'inclinant, hier, les Standardmen auront entaché le remarquable redressement effectué par Dominique D'Onofrio depuis sa nomination. Mais ils auront surtout blessé quinze mille supporters qui devront patienter au moins encore une 21e année avant d'éventuellement célébrer un titre qui se refuse à leur club depuis trop longtemps déjà...

© Les Sports 2003