Ronaldo est arrivé jeudi à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris où il devait se faire opérer dans la soirée pour une rupture du tendon rotulien du genou gauche qui met sa carrière en danger. Le Brésilien est arrivé à l'hôpital dans une grosse berline, la jambe allongée sur la banquette arrière et le genou masqué par une énorme poche de glace. Il est sorti du véhicule et s'est dirigé à l'aide de béquilles vers le bâtiment où devait l'attendre le professeur Gérard Saillant, qui l'avait déjà opéré d'une blessure au genou.

L'attaquant, âgé de 31 ans, était en larmes lorsqu'il a quitté le terrain sur une civière à l'heure de jeu lors d'un match de son équipe, le Milan AC, qui s'est soldé mercredi par un nul 1-1 à domicile face à Livourne. "Il a toujours un physique extraordinaire", a souligné le président du Milan AC, Silvio Berlusconi. "Je suis confiant dans le fait que d'ici quelques mois, il sera de nouveau le joueur que nous connaissons tous."

Carlo Ancelotti, entraîneur du Milan AC, a pour sa part affirmé qu'il convenait désormais de demeurer aux côtés du joueur. "Nous sommes tristes et inquiets de ce qui arrive à Ronaldo. Je ne veux pas dire que sa carrière est terminée car seul le temps nous le dira, a déclaré Ancelotti. Pour notre part, nous ne pouvons que rester à ses côtés. Ses coéquipiers ont quitté le stade rapidement pour rejoindre l'hôpital afin de prendre de ses nouvelles. Je pense que la meilleure chose à faire est de rester aux côtés d'un joueur qui souffre. Rester proche peut l'aider à supporter un moment aussi délicat de sa carrière."

L'un des plus grands joueurs de la décennie a peu joué cette saison en raison d'une série de blessures. Il a souffert de problèmes de genou tout au long de sa carrière et a été opéré à deux reprises du genou droit. Son parcours est peut-être terminé...