Une suspension "jusqu'à nouvel ordre" mais avec l'objectif de "terminer la saison": la Ligue des champions va avoir une chance d'aller à son terme malgré la pandémie de coronavirus, après l'annonce mardi du report de l'Euro à 2021 qui dégage le calendrier jusqu'à l'été.

C'était une décision attendue depuis plusieurs jours par les dirigeants et supporters du Real Madrid, du FC Barcelone, de la Juventus Turin ou encore du Paris SG: "Toutes les compétitions" de l'UEFA, dont la Ligue des champions et la Ligue Europa, sont suspendues "jusqu'à nouvel ordre", a annoncé l'UEFA dans un communiqué.

Mais "un groupe de travail a été mis en place avec la participation des ligues et des représentants des clubs pour examiner des solutions concernant les calendriers qui permettraient l'achèvement de la saison en cours", a ajouté l'instance dirigeante du football européen.

L'objectif ? Profiter des dates libérées par l'ajournement de l'Euro, initialement programmé du 12 juin au 12 juillet 2020, pour mener la C1 et la C3 à leur terme, alors que les championnats européens majeurs comptent également caser leur dizaine de matches restants sur cette période.

Favorable au report de l'Euro, la très influente Association des clubs européens (ECA) a annoncé mardi qu'elle participerait "activement, avec une attention et un engagement totaux, au groupe de travail coordonné par l'UEFA".

Quel format pour la C1 ?

Ce groupe doit "développer et façonner les aspects pratiques de la gestion du calendrier afin de maximiser les chances de conclure les matches de club restants de la saison 2019-2020", a ajouté l'organisation représentant les clubs européens, contraints d'observer une longue période d'inactivité en raison de la pandémie.

Si la C1 et la C3 parviennent à aller à leur terme, reste à savoir sous quel modèle: le format classique avec des matches aller-retour, ou un format novateur avec un tournoi à élimination directe sur terrain neutre, comme l'ont suggéré plusieurs fuites dans la presse sportive ?

Depuis l'annonce vendredi dernier du report des huitièmes de finale retour de C1 et de C3, l'UEFA avait déjà, de fait, acté la suspension de ses compétitions européennes de club.

Les matches de Ligue des champions Juventus-Lyon et Manchester City-Real Madrid, initialement programmés mardi soir, avaient d'ores et déjà été reportés pour cause de mise en quarantaine des joueurs turinois et madrilènes.

La C1, plus rentable que l'Euro

Le match Bayern-Chelsea, initialement prévu ce mercredi, aurait dû se jouer à huis clos. Et la rencontre Barcelone-Naples le même jour se heurtait déjà à la suspension par les autorités espagnoles de tout vol en provenance d'Italie.

Quatre équipes ont pour l'instant pu rallier les quarts de finale de la C1, le Paris SG et l'Atalanta Bergame -- après des matches retour joués à huis clos -- ainsi que l'Atlético Madrid et Leipzig.

Un autre report devrait contribuer à ce que la Ligue des champions aille à son terme cette saison: la Confédération sud-américaine de football (Conmebol), en lien avec l'UEFA, a elle aussi reporté sa Copa America programmée du 12 juin au 12 juillet 2020 à l'année prochaine.

Ce qui devrait éviter les cas de consciences aux nombreux joueurs sud-américains évoluant dans les grands clubs européens, à commencer par le sextuple Ballon d'Or Lionel Messi (FC Barcelone).

Quoi qu'il en soit, en reportant l'Euro pour faire place à la Ligue des champions, l'UEFA soigne au passage ses finances.

Véritables machines à cash du foot européen, davantage encore que l'Euro et son 1,9 milliard d'euros de chiffre d'affaires, les compétitions de clubs (Ligue des champions, Ligue Europa, Supercoupe d'Europe) sont censées générer 3,25 milliards d'euros de "recettes commerciales brutes" cette saison, selon l'UEFA. Une mine d'or à préserver.