Anderlecht, Standard, Bruges...

Aux deux tiers de son parcours, le championnat a recomposé la hiérarchie qui reflète le mieux son histoire. La prorogera-t-il jusqu'à son terme et dans cet ordre-là? C'est l'unique question qui excite encore les amateurs de suspense. Cette déclinaison n'est plus celle de la mi-saison: Genk a été rejeté du tiercé au profit du Club Brugeois, auteur du retour le plus impressionnant.

Mouscron, de nouveau tout juste hors des prix, atteste le tassement du Standard encore dauphin du Sporting: en cinq rencontres, il a réduit de moitié son retard sur le club liégeois. Ce dernier s'est-il senti, implicitement, hors d'atteinte? Il est redevenu la proie d'un Club Brugeois qui a retrouvé un appétit d'ogre et qui ne veut plus rien lâcher. Outre qu'il pourrait lui faire perdre le bénéfice potentiel juteux de sa belle deuxième place, un nouveau revers aiguiserait l'état de tension qui prévaut à Sclessin.

Le Cercle de Bruges peut-il réellement l'inquiéter? Il apparaît, davantage même que Charleroi, comme la formation la moins performante en déplacement: il est la seule à n'y avoir pas remporté la moindre victoire. Ce club si tranquille est en plus en proie à une nouvelle petite ébullition interne, qui implique cette fois son meilleur buteur (Jbari). Quelles qu'en soient les circonstances, un faux pas du Standard ne pourrait être assimilé à un nouvel accident de parcours.

Bruges, contre Saint-Trond, entend confirmer son rétablissement, plus apparent dans les chiffres que dans les prestations. Mouscron, contre La Louvière, voudra demeurer à l'affût d'un revers éventuel des deux grands. Anderlecht vivra ces tribulations avec détachement. Seule la perspective d'aller défier la révélation sereine de la saison dans sa Kuipje effeverscente l'émoustille.

Parce qu'il a déjà tout gagné, le Sporting ne développe pas la même culture des records que le Club Brugeois. Il peut toutefois en améliorer trois cette saison: celui du plus grand nombre de victoires (26), du total de points (85) et du plus grand écart avec son dauphin (21 points). Il entend aussi continuer à tout gagner en déplacement. Charleroi espère, lui, battre La Gantoise pour ne plus camper la formation la moins performante... à domicile.

© Les Sports 2004