Ils sont cinq. Cinq Diables Rouges, et non des moindres, à avoir reçu une offre concrète en provenance de Chine.

Leur identité ? Romelu Lukaku, Christian Benteke, Dries Mertens, Moussa Dembélé et Marouane Fellaini ! Les détails relatifs aux propositions financières ou aux noms des clubs chinois concernés n’ont pas été dévoilés, mais la plupart de ces joueurs se sont vus offrir un salaire plus attractif encore que les 18 millions de salaire annuel que devrait toucher Axel Witsel à Tianjin. De quoi nourrir une véritable réflexion sur un possible avenir footballistique du côté de l’Asie…

Mais Romelu Lukaku, lui, a déjà tranché si l’on en croit son agent, Mino Raiola : il restera en Europe. "Romelu ne choisira pas l’argent", assure l’Italo-Néerlandais. "Pourtant, il pourrait encore mieux gagner sa vie que les montants qui sont cités ci et là dans la presse." L’attaquant d’Everton négocie toujours un contrat record avec son club actuel et espère rejoindre un club du top européen l’été prochain.

Mais qu’en sera-t-il des autres Diables ? La tentation est bel et bien là. D’un côté, ils ne veulent pas mettre en danger leur statut en équipe nationale, pas davantage que leur équilibre privé ou professionnel, que ce soit en Angleterre ou en Italie. Mais, d’un autre côté, ils réalisent qu’il s’agit de sommes d’argent très importantes et qu’une telle proposition ne se présentera peut-être pas une deuxième fois dans leur carrière. "C’est assurément un choix difficile", explique, à ce propos, Moussa Dembélé. "Surtout pour des joueurs d’expérience. Mais, pour être tout à fait honnête, je n’ai aucune idée du niveau du championnat là-bas. C’est vraiment très difficile à dire…"

Il n’est, en tout cas, pas inimaginable qu’Axel Witsel ait ouvert la voie à d’autres joueurs belges de premier plan. L’offensive chinoise peut, en outre, durer jusqu’au 26 février, date de fermeture du marché dans ce pays.