SPA: Jacquemin, Stini (20e Akkermans), Winkin, Zerafi; Raxhon, Bachelet, Delhez, Fitschy (78e Musch), Spailier; Charrette (69e Deniz), Thunus.

UNION S.-G.: Coppens, Zaccaria, Janssens, Walschap, Mangubu; Peeters, Flamini, Russo (87e Determe), Vergeylen; Francis, Malki Sabah (64e Mangin).

ARBITRE: M. Godart.

AVERTISSEMENTS: Raxhon, Bachelet, Francis, Mangin, Walschap.

EXCLUSION: 78e Vergeylen (2 j.).

LES BUTS: 7e Malki Sabah (0-1), 90e +1 Spailier (1-1).

SPA Le nouveau scénario semble plaire aux Spadois. Ces derniers avaient habitué leurs supporters à une victoire sur un score Arsenal lors de leurs deux premières sorties à domicile. Depuis lors, la donne a changé et les dernières minutes sont devenues le climax des rencontres à la Géron- stère.

Le RC Malines, qui méritait pleinement son égalisation, avait arraché le partage à l'ultime seconde.

Et dimanche, ce sont les locaux, pour la première fois menés sur leur terrain, qui ont lutté jusqu'au bout pour prendre ce point. Au grand dam des Unionistes et de Joël Crahay qui pestait surtout sur les circonstances.

`Nous n'avons pas retenu les leçons du match au Lyra. Nous nous retrouvons de façon grotesque à dix en fin de match. Avec plus de maturité et de sang- froid, nous serions avec les meilleurs. Nous avons aussi oublié de tuer le match et d'aller au charbon en seconde période.´

Car d'entrée de jeu, les Bruxellois prouvèrent que leur fond de jeu était supérieur à celui de Spa, privé de Ruiz Marin et qui allait très rapidement perdre Stini.

Une défense mise sous pression par le jeu rapide des Bruxellois qui, dès la 7e minute, avaient trouvé l'ouverture par Malki Sabah (0-1).

Spa était imprécis, brouillon et manquait de hargne. Résultat, une seule occasion franche via une frappe sur le poteau signée Thunus.

Après le repos, Spa se rebiffait et devenait plus entreprenant. Les occasions chaudes étaient nettement plus nombreuses mais Thunus et Bachelet, par deux fois, ainsi que Delhez et Deniz manquaient de réussite.

Par contre, cette dernière ne boudait pas Spailier qui faisait à nouveau apprécier sa frappe sur balle arrêtée.

© Les Sports 2002