Le championnat de football anglais reprendra le 17 juin prochain.

C'est un ouf de soulagement pour les fans de foot sur la planète: suspendue depuis 3 mois, la Premier League, championnat national le plus suivi au monde, va faire son retour le 17 juin sur les terrains et sur les écrans.

Alors que la Bundesliga avait sauté le pas mi-mai, que l'Espagne affine encore son calendrier et que l'Italie espère un feu vert gouvernemental imminent, le foot anglais touche enfin au but.

"Aujourd'hui (jeudi), nous nous sommes mis d'accord, sous réserve, pour reprendre la Premier League le mercredi 17 juin", a déclaré le président de l'instance, dans un communiqué.

"Cette date ne peut être confirmée tant que nous n'avons pas rempli toutes les conditions en termes de sécurité, puisque la santé et le bien-être de tous les participants et des supporters est notre priorité", a-t-il ajouté.

Le 17 juin, la Premier League mettra d'abord son calendrier d'équerre avec deux matches en retard de Manchester City et d'Aston Villa, qui s'étaient affrontés le 1er mars en finale de la Coupe de la Ligue, et qui recevront respectivement Arsenal et Sheffield United.

Le week-end suivant, entre le vendredi 19 et le lundi 22 se tiendra la première des 9 journées pleines restantes.

Cette date du 17 juin, hautement symbolique puisqu'elle se situe exactement 100 jours après une victoire de Leicester 4-0 sur Aston Villa, dernier match de Premier League avant que le coronavirus ne vienne interrompre la saison, est le fruit d'un accord délicat entre les 20 clubs et les diffuseurs.

Les 92 matches restants diffusés à la TV

Certaine équipes auraient préféré une semaine supplémentaire pour préparer au mieux les joueurs et limiter les risques de blessure, mais les détenteurs de droits TV ont obtenu gain de cause.

Il faut dire qu'ils étaient en position de force puisqu'ils pouvaient réclamer jusqu'à 340 M GBP (380 M EUR) de remboursement sur les droits, considérant que la fin de saison à huis-clos et chamboulée ne correspondait pas au contrat signé initialement.

Cela restera en tout état de cause bien inférieur aux 762 M GBP (849 M EUR) qu'aurait coûté une annulation pure et simple de la fin de saison.

Les diffuseurs - et les supporters privés de stade par le huis-clos - vont vite pouvoir se consoler, puisqu'une programmation adaptée permettra aux téléspectateurs de voir les 92 rencontres encore au calendrier.

En week-end, il y aura un match le vendredi soir et le lundi soir et quatre rencontres échelonnées entre le milieu de journée et le début de soirée les samedi et dimanche.

Il y aura aussi des journées intercalées en milieu de semaines avec des matches mardi, mercredi et jeudi, à 18h00 et 20H00 (locale).

Outre Sky Sports et BT Sport, les deux acteurs majeurs qui ont les droits sur 47 de ces matches, Amazon Prime, qui a fait son entrée sur le diffusion du foot anglais cette saison, et la BBC, appuyée par le gouvernement, vont récupérer quelques miettes du fabuleux gâteau.

Selon le Times de jeudi, l'objectif prioritaire est de terminer la saison le 2 août, ce qui laisserait 7 semaines pour caser 9 journées.

Fin de saison palpitante

Le foot anglais avait déjà franchi une étape décisive mercredi en autorisant à l'unanimité les entraînements avec contact.

Dans la soirée, de nouveaux résultats encourageants des tests de dépistage du coronavirus effectuées sur les joueurs et les entraîneurs avaient renforcé encore la confiance dans un redémarrage prochain de la compétition.

Avec 12 cas positifs sur plus de 2.700 tests lors des trois premières vagues de tests généralisés, la pandémie de Covid-19 qui a si durement touché la Grande-Bretagne, semble sous contrôle dans le monde du football.

Si la situation reste en l'état, la fin de saison devrait en tout cas palpitante en Angleterre.

Pas pour le titre, promis à Liverpool avec ses 25 points d'avance sur City, même si les Sky Blues ont un match en plus à disputer, mais pour la course au maintien et surtout à la Ligue des Champions où il n'y a que 9 points entre Chelsea, 4e et qualifié virtuel pour la Ligue des champions et le 11e Crystal Palace.