Jamais cette saison Franky Vercauteren n'aura autant réfléchi à la composition de son équipe ! Car avant le déplacement périlleux à Zulte-Waregem, la poisse s'est acharnée sur le Sporting et tout particulièrement sur son secteur défensif.

Le genou de Pareja est touché, Juhasz n'est rentré qu'hier après-midi, Van Damme n'a plus participé à un entraînement collectif depuis plus de deux semaines et Vanden Borre souffre d'une contracture ! Autant de pépins qui vont obliger le coach du Sporting à aligner une équipe inédite. "Ces problèmes défensifs, je les avais prédits, remarquait Vercauteren. En plus, la malchance s'en mêle : nos huit attaquants sont tous disponibles, alors que quatre de nos six défenseurs sont blessés ! Nous devrons faire avec. Cela m'obligera à prendre des risques, en précipitant le retour de blessés et en modifiant la position de certains."

Dans ce contexte, bien malin celui qui prédira l'équipe qui sera alignée au Gaverbeeck ce soir ! Vercauteren lui-même a expliqué qu'il prendra sa décision définitive dans les derniers instants. Les absences pourraient l'inciter à aligner une défense à trois, avec Deschacht et Juhasz, la troisième place étant occupée soit par Yves Vanderhaeghe soit par Mark De Man, même si celui-ci revient à peine d'une sérieuse blessure à la cheville. "Parfois, nous n'avons pas le choix. Quand un joueur est blessé, j'aimerais pouvoir lui dire de se reposer pendant un mois. Cela dit, nous sommes de temps à autre obligés de tirer un peu sur la corde, comme ce fut le cas avec Frutos et Pareja."

Pareja absent contre Milan ?

La blessure actuelle du défenseur argentin n'a pourtant aucun rapport avec les risques courus précédemment. "Il s'est fait ça tout seul, lors de l'entraînement de mardi dernier Sur un tacle, l'une de ses jambes est restée accrochée dans la pelouse. Je ne sais pas combien de temps il sera indisponible. À mes yeux, une absence de plusieurs semaines serait considérée comme grave. Les médecins l'examineront à nouveau lundi. On ne peut pas encore se prononcer sur sa participation au match contre Milan mardi mais selon moi, il ne sera pas prêt."

Une absence prolongée de Pareja serait, en effet, une petite catastrophe pour le Sporting. Les blessures récentes ont mis en lumière le déséquilibre flagrant du noyau anderlechtois. L'été dernier, Vercauteren avait pressé sa direction de renforcer davantage sa ligne arrière. Jusqu'à ce que les derniers deniers mis à disposition servent au transfert de Tchite... "Je préfère ne pas revenir sur ce qui s'est passé durant l'intersaison. Aujourd'hui, nous sommes sans solution alors que nous abordons un mois décisif. L'analyse est déjà faite..."

© La Libre Belgique 2006