UNION: Coppens; Peeters, Mangubu (88e Van Geele), Scozzari, Walschap; Gursever, Cums, Van Damme, Rimbold (40e Thompson); Capilla, Malki.

ROULERS: Sierens; Detremmerie, Vanderbiest, Lahousse, Lavan; Vervaeke (87e Wallace), Lauwers (90e Nouhass), Peeters, El Araichi; Vandamme (59e Verhoeven), Soumare.

ARBITRE: M. Breda.

EXCLUSION: 57e Lahousse (2j.).

LES BUTS: 9e et 40e Lauwers (0-2), 46e Thompson (1-2), 64e El Araichi (1-3), 75e Malki (2-3).

FOREST Des supporters unionistes manifestèrent leur colère à l'encontre de la direction, d'abord en bloquant la chaussée de Bruxelles avant match puis en quittant la tribune à dix minutes du terme. Ils n'oublièrent pas de remercier Jacques Urbain et, surtout, Yves Cums qui, avec ce match face au dauphin de la division, mettait un terme à un bail de dix ans. «L'Union, c'est ma deuxième vie», expliquait le futur Tirlemontois en essuyant les larmes qu'il n'avait pu retenir en entendant les supporters scander son nom à tout rompre.

Même l'entraîneur roularien, Dennis Van Wijk, reconnaissait qu'un nul aurait été plus sympathique pour le départ de Cums. «D'un autre côté, nous tenions à conserver cette 2e place qui nous offre un petit avantage dans le tour final en cas d'égalité parfaite au terme de celui-ci.»

Quant au match, il fut territorialement dominé par les joueurs saint- gillois mais face à eux, ils avaient un certain nombre de vieux roublards, à commencer par ce diable de Christophe Lauwers qui mettait fin à deux reprises à des cafouillages devant le but de Coppens.

En fin de première période, Rimbold se claquait suite à un déboulé et fut remplacé par Thompson. La montée au jeu de l'ancien Anderlechtois se révéla payante puisque, dès la reprise des hostilités, il ponctuait victorieusement un mouvement Cums - Gursever. En confiance Thompson tentait encore un tir en pivot mais le gardien détournait.

Réduit à 10 après l'exclusion de Lahousse, Roulers parvenait quand même à aggraver la marque par El Araichi. Piqués au vif, les Unionistes se lançaient dans un rush final aussi beau qu'inutile, Malki ayant le droit de ponctuer sa saison d'une dixième réalisation.

© Les Sports 2005