La Gantoise ne s’est pas contentée de remporter une victoire historique à Bruges : elle a humilié le Club plus encore que ne l’avait fait le Standard et pas seulement parce qu’elle lui a infligé sept buts sur l’ensemble de ses deux larges victoires, à l’aller comme au retour.

Jacky Mathijssen n’a donc pas pu relever le défi - le dernier peut-être - que lui avait lancé sa direction : glaner neuf points sur neuf. Sans fond de jeu, sans consistance, sans ligne directrice, ce "Club" a rechuté. Il n’avait esquissé qu’une rémission ces dernières semaines. Et dire qu’il est toujours troisième !

La Gantoise , elle, revient dans la course à l’Europe et Michel Preud’homme a fait aussi bien, à Bruges, que son ancienne équipe du Standard.

Dans ce derby des Flandres toujours âpre et passionné, le "Club" a sombré corps et bien en abusant de son droit à l’erreur.

La Gantoise a mené deux fois à la marque en exploitant, à la fois, une vulnérabilité stupéfiante de la défense locale et une réelle aptitude à travailler la profondeur.

Dès la 2e minute, Smolders propulsa Ruiz dans l’axe. Le Costaricain évita Stijnen, mais il tira trop mollement. Evens dévia le ballon. Dans la continuité de la phase, Smolders servit de la tête Maric dont la superbe volée croisée instantanée fit mouche (0-1).

Deux penalties ratés

Le "Club" effaça ce handicap initial à la 13e minute : Akpala exploita, dans la mêlée, un coup franc de Vargas (1-1).

Emprunté, inconsistant, Bruges s’était-il repris ? Oh que non, même si, au quart d’heure, Vargas aurait dû ponctuer un bel effort de Dirar. Face à des Gantois qui n’en croyaient pas leurs yeux, le "Club", sans âme et sans orgueil, perdit le peu de football qu’il recelait encore.

A la 17e, Smolders lança Ljubijankic, qu’Evens ne put retenir (1-2). A la 33e, Leye manqua le ballon mais Ljubijankic put ajouter à la confusion locale, sans être inquiété (1-3). A la 36e enfin, servi par Odjidja, Ruiz déborda aisément Geraerts (1-4). On aurait pu se passer de la seconde période même si Jorgacevic arrêta à deux reprises un penalty de Sonck pour une faute de Myrie sur Dahmane.