© BELGA

Football

La face cachée de Robert Waseige

PHILIPPE VANDENBERGH

Publié le - Mis à jour le

FOOTBALL

C'est l'accompagnement de ma vie en fait puisqu'à l'âge de 9 ans, j'étais inscrit au Football Club Liégeois mais depuis mes 5 1/2, 6 ans, j'allais chaque semaine au foot avec mon père. Une semaine à Rocourt le dimanche après-midi à l'époque (1945, voir repères) et/ou au Standard et à Tilleur la semaine suivante puisque l'on a souvent jumelé les matches, Tilleur jouant à 13h et le Standard à 15h puisque c'était à 250 m de distance. Ma passion est devenue ma raison sociale, mon métier.

ROUGE

Belle couleur ! En réalité ma préférée c'est le bleu. Mais je trouve que le rouge est une couleur pleine de symboles et éclatante.

Pour moi, la lumière du soleil, ce n'est pas le jaune, c'est le rouge. Couleur du sang, donc de la vie. C'est la couleur qui définit le mieux la passion, la force. NDLR: surtout qu'il l'a déclinée avec le bleu (FC Liège), le blanc (Standard), le noir (Winterslag), sans parler des Diables.

ENTRAINEUR

Un leader, un meneur. Quelqu'un qui cherche à comprendre, qui cherche à pénétrer les ressorts de fonctionnement des hommes. Avec un grand sens des responsabilités.

MANAGER

C'est la version souple de la réponse précédente. Cela sous-entend la gestion et cela pourrait laisser supposer un peu la manipulation. Pour bien gérer, il faut savoir traiter la matière ce qui est délicat quand la matière est humaine. Par manipulation, je veux dire que l'on doit essayer d'en obtenir le meilleur. Sans essayer d'en profiter.

EQUIPE NATIONALE

C'est fort. Dans le contexte que nous connaissons et dans lequel nous vivons depuis plusieurs années, pour moi, c'est un peu comme un symbole de pureté. Equipe nationale égale force et union.

Comme par hasard, c'est pratiquement la devise du peuple belge: l'union fait la force. Cela paraît tellement désuet, aujourd'hui, en avril 2002 de rappeler cela. L'union fait la force, vous imaginez: cela pourrait faire s'étrangler quelques centaines de Belges.

GEORGES LEEKENS

Très organisé, précis, pointu même. Plein d'entregent. C'est un homme qui reste dynamique, orienté vers le futur. Ce n'est pas quelqu'un de rancunier. Ce n'est pas quelqu'un qui s'abîme dans des réflexions amères. C'est quelqu'un de positif et un bon collègue en tous les cas.

MICHEL DHOOGHE

Charisme. Autorité naturelle. Intelligence. Voilà ce qui me vient spontanément à l'esprit.

ROGER PETIT

L'art. Il possédait l'art de la gestion d'entreprise. Peut-être le meilleur que j'ai connu dans son domaine. Pas celui que j'ai `aimé´. Mais celui qui j'ai le plus admiré, professionnellement parlant mais rien que professionnellement parlant.

VICENTE BRIGANTI

L'amitié. Aussi une forme de pureté dans son comportement. Jamais la moindre trace de calcul, de préméditation. Je ne parle pas de son comportement depuis deux ans et demi mais de son comportement de ces trente dernières années. Pendant tout ce temps, il est resté mon ami. C'est quelqu'un qui véhicule aussi chez moi des notions parfois confuses de conscience professionnelle et d'honnêteté. C'est quelqu'un d'inflexiblement droit.

JEAN FRANCOIS DE SART

Intelligence. Grande facilité footballistique. C'est un garçon qui aurait pu être un champion de niveau international en escrime, par exemple. Parce que tout est dans le style et ce n'est pas un défaut. Maintenant, dans le football, cela peut agacer à certains moments. Donc comportement un peu trop sophistiqué à mes yeux à une certaine époque mais quand même synonyme de talent.

MARC WILMOTS

La force. Un peu l'exemple. Celui qui peut rendre chacun meilleur. En même temps, il peut agacer ceux qui n'ont pas appris à le connaître. Un type très bien et qui n'est pas dénué de sensibilité.

LES FRERES MPENZA

Gentillesse. Talent. Santé. Simplicité, mais en lettres majuscules.

COUPE DU MONDE

La grande fête populaire mondiale, par excellence. Tellement forte que les nantis et les super-nantis ont voulu enlever leur part du gâteau. Et comme ils en ont l'habitude, ils ont pris la plus grosse part... alors qu'on joue au foot partout dans le monde, jusque dans la savane africaine.

SALAIRE

Indispensable, vital, vu notre modèle de société.

UNION BELGE

Survivance. Et admiration. Car ce ne serait pas difficile de céder au travail de sape des quelques centaines de Belges dont je vous parlais tout à l'heure. L'Union Belge est un gros navire qui continue inexorablement. Mais jusqu'à quand ? Et jusqu'où ? Hélas...

PRESSE

Nécessaire mais hélas ouverte à toutes les incompétences. Je nuance: il y a des gens compétents qui offrent du plaisir et de l'intérêt à travers leurs articles, commentaires et reportages mais malheureusement la presse, en particulier sportive, prête le flanc à n'importe qui. Un chien avec un chapeau boule, s'il correspond à un barême accessible pour l'employeur, a les meilleures chances. Or, il traite une matière, qu'on le veuille ou non, qui demande une connaissance spécifique sérieuse.

TRANSFERT

De joueurs, je suppose. Pas de fonds. (NDLR: ce n'est pas la même chose ?) Non, pas vraiment. Un joueur, c'est une richesse en soi, parce que c'est un homme, une machine très complexe. L'uniformité pourrait être, je crois, un frein au développement global du football. Donc transfert égale suite inévitable.

STANDARD

Passion. Parce que malgré son parcours inachevé sur les vingt dernières années, c'est un club qui n'a pas été vidé de son essence. C'est fort et c'est une dimension que peu possèdent.

VICTOIRE

Jouissance. L'explosion positive. La victoire est bonne. Elle se déguste et parfois cela ne fait que quelques dizaines de secondes. Vous retombez vite dans la réalité. Si dans le match qu'on vient de gagner, vous avez remplacé un joueur qui l'a très mal pris, vous avez deux certitudes: vous avez trois points de plus au classement et votre premier gros problème est connu...

DEFAITE

D'abord une blessure, morale mais aussi une remise en question. La défaite, c'est un peu le carburant du progrès. Vous me direz que ceux qui perdent tout le temps devraient être extraordinaires mais la logique et le foot sont tellement peu compatibles qu'on peut admettre ma réponse, ça, j'en suis sûr.

© La Libre Belgique 2002

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous