La Fédération internationale de football (Fifa) s'est déclarée jeudi "profondément attristée par les incidents tragiques" dans lesquels au moins 74 personnes ont trouvé la mort mercredi soir après un match entre deux équipes égyptiennes à Port-Saïd (nord).

Dans un communiqué, la Fifa indique par ailleurs avoir demandé aux autorités égyptiennes "un rapport complet" sur les incidents de mercredi soir, rappelant que l'organisation a établi "des règles strictes de sécurité pour toutes ses compétitions".

Elle a également offert "son soutien total" à l'Association égyptienne de football (EFA) et lui procurera "toute l'aide nécessaire en rapport avec la tragédie".

Dans une lettre adressée à Samir Zaher, président de l'EFA, le patron de la Fifa Sepp Blatter, s'associe "au deuil" de l'Egypte et de "la famille du football", affirmant qu'il s'agit "d'un jour noir pour le football". Les heurts entre les équipes ont commencé après que l'arbitre a sifflé la fin du match au cours duquel Al-Masry a fait subir à Al-Ahly, un des meilleurs clubs d'Egypte, sa première défaite (3-1) de la saison, lors de la 17e journée du championnat.

Des centaines de supporteurs d'Al-Masry, un club de Port-Saïd, ont envahi le terrain et ont commencé à lancer des pierres et des bouteilles sur ceux d'Al-Ahly, une équipe du Caire, déclenchant les violences, selon des témoins et un photographe de l'AFP.