Grâce à sa victoire 1-0 à Dublin samedi soir, l’équipe de France de football s’est rapprochée d’une participation à une quatrième phase finale de Coupe du Monde consécutive. Les Bleus de Raymond Domenech devront confirmer l’option qu’ils ont prise à Crocke Park lors du barrage retour face à l’Irlande, mercredi soir au Stade de France. Dans les autres rencontres de la Zone Europe, le Portugal a pris une légère option (1-0 face à la Bosnie) tandis que Grecs et Russes, à domicile, n’ont pas réussi à distancer leurs opposants respectifs, les Ukrainiens (0-0) et les Slovènes (2-1).

"Nous n’en sommes qu’à la mi-temps du match", a prévenu Domenech. "La vigilance et la concentration doivent rester de mise." Le but de la victoire inscrit par Nicolas Anelka est doublement symbolique. D’abord, car ce but sur une frappe déclenchée de l’entrée de la surface s’est logé au même endroit que celui inscrit par Thierry Henry à Lansdowne Road en 2005 lors des qualifications au Mondial 2006 (1-0) et il est survenu pratiquement à la même minute de cette rencontre déjà capitale.

En barrages continentaux, la Nouvelle-Zélande a écrit une nouvelle page de son histoire footballistique en se qualifiant pour la première fois pour un Mondial. C’est le Barhein qui en a fait les frais, s’inclinant 1-0 en Océanie après le nul blanc de l’aller. Dans l’autre rencontre, l’Uruguay a pris une belle option en s’imposant 0-1 au Costa Rica.

Enfin, en zone Afrique, le Cameroun et le Nigeria accompagneront le Ghana, la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud à cette Coupe du Monde 2010 en attendant le résultat du barrage entre l’Egypte et l’Algérie, prévu ce mercredi au Soudan (voir ci-dessous).

J.Le. (avec AFP)