La jeune garde brésilienne entre en scène
© AFP

Football

La jeune garde brésilienne entre en scène

AFP

Publié le - Mis à jour le

Le Brésil, privé de nombreux champions du monde mais mené par une bande de jeunes loups encore inconnus en Europe, débute la Coupe des Confédérations de football, jeudi au Stade de France, par une rencontre délicate face aux Lions indomptables du Cameroun.

La plupart des joueurs alignés jeudi par Carlos Alberto Parreira n’ont pas vécu l’aventure du Mondial-2002 et vont vivre en France leur première expérience collective sous le maillot de la Seleçao, autour de très rares cadres comme Emerson.

Afin de roder un peu mieux cette «génération 2006 », qui sera chargée de défendre le titre mondial en Allemagne, le sélectionneur brésilien a déjà annoncé son souhait de conserver une «équipe de base » tout au long du tournoi, malgré la fréquence des matches.

Si l’on devrait voir les têtes déjà connues de Dida (Milan AC) dans les buts, Lucio (Bayer Leverkusen) en défense, ainsi qu’Emerson (AS Rome) et Ronaldinho (Paris SG) au milieu, la Seleçao présentera pour le reste un attelage de chevau-légers, avec Adriano (21 ans) et Gil (22 ans) en attaque ou le prometteur Kleber (23 ans) en défense.

«Le premier match, c’est toujours un match d’attente, a averti Parreira. Vous ne savez pas si vous allez donner naissance à une équipe agréable ou non ». Mais le sélectionneur a tout de même fixé un objectif à ses jeunes pousses: «Nous voulons bien jouer, gagner et ramener le trophée ».

Mais la partie s’annonce serrée face au champion olympique 2000 et vainqueur des deux dernières éditions de la Coupe d’Afrique des nations (2000 et 2002). Les Lions indomptables, emmenés par Song, Geremi et Foe, comptent effacer en France la déception du Mondial-2002, où ils ont dû laisser la vedette au Sénégal.

Leur sélectionneur allemand, Winfried Schaefer, a dû revoir son dispositif pour tenir compte du forfait tardif de Salomon Olembe (cuisse) mais peut compter sur l’attaquant de Majorque (1re div. espagnole) Samuel Eto’o, arrivé en début de semaine.

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous