"C'est le moment où on commence à parler de ce dossier qui dure depuis cinq ans, et sur lequel on ne m'a jamais posé de questions, donc je suis content de pouvoir donner des informations là-dessus", a déclaré l'ancien dirigeant en descendant de sa berline.

Le parquet suisse soupçonne que le versement de Sepp Blatter, 84 ans, en février 2011 de deux millions de francs suisses (1,8 million d'euros) au Français devenu en 2007 le président de l'UEFA, la fédération européenne de football, n'est pas lié à un travail particulier. Tout comme la FIFA qui a réclamé le remboursement de la somme à Platini la justice civile suisse.

Michel Platini s'est présenté lundi matin devant le MPC. L'audience à huis clos, qui a eu lieu en présence de son avocat, a duré trois heures.

L'avocat de Michel Platini, Dominic Nellen, a ensuite déclaré que l'audience s'était bien passée pour son client. Il a indiqué que l'ancien président de l'UEFA avait répondu à toutes les questions et expliqué sa version des faits. Michel Platini et son avocat estiment qu'ils ont pu démontrer au Ministère public de la Confédération qu'aucun paiement illégal n'avait été effectué.

Blatter et Platini avaient été suspendus de leurs instances respectives en 2015 après la découverte de cette transaction financière entre les deux hommes. Ils n'ont plus depuis lors exercé aucune fonction au sein des instances dirigeantes du football.