ANALYSE

Une petite unité après six journées: la situation de Beveren, La Louvière et du RWDM est désormais très inquiétante. Heureusement pour ces clubs, il n'y aura bien évidemment que deux descendants en fin de parcours, ce qui permettra donc, par corollaire, à l'un de ceux-ci de sauver sa peau en D 1. Mais c'est cela qui est justement très...inquiétant concernant le nivellement par le bas de notre championnat de D 1 belge! En effet, ces trois équipes n'ont démontré jusqu'à présent qu'à de très rares exceptions qu'elles avaient les capacités de rivaliser quelque peu avec les autres clubs de l'élite.

Beveren a pris son point lors de sa joute initiale contre une équipe de Lokeren pas beaucoup plus fringante, et n'a plus gagné le moindre match de championnat depuis 18 journées. Après le limogeage d'Emilio Ferrera, le sursaut d'orgueil espéré par le nouvel entraîneur français Jean-Marc Guillou n'a pas eu lieu face aux promus de Lommel.

De son côté, les Louviérois semblaient prêts au décollage face à Alost, après avoir réussi un nul blanc il y a quinze jours face au Lierse et été battu les armes à la main au FC Brugeois (2-1 après 0-1). Mis sur orbite par un but d'Onder Turaci en première mi-temps, les Loups furent cependant dans la lune l'espace d'un quart d'heure en début de seconde période. Suffisant pour les hommes de Manu Ferrera, assurant ainsi pratiquement déjà leur maintien après six journées seulement.

On ne voit en tout cas pas très bien comment les Louviérois vont sortir de cette spirale infernale, le druide Daniel Leclercq commençant lui aussi à se poser des questions existentielles pour la Raal.

Le RWDM s'est quant à lui lourdement incliné au Canonnier (4-1) face à des Mouscronnois qui, il est vrai, n'étaient pas vraiment à leur place avec un étonnant 0/15 après cinq journées. L'avenir ne s'annonce pas rose non plus chez les Molenbeekois, même si Patrick Thairet a enregistré avec satisfaction l'engagement du Genkois Mike Origi. Mais sera-ce suffisant pour permettre au RWDM de trouver un niveau de jeu véritablement digne de notre D 1? Rien n'est moins sûr...

GENK RETROUVE SON RANG

Au rayon des satisfactions, le Racing Genk a retrouvé, grâce à sa paire Dagano-Sonck, pratiquement le niveau qui lui avait permis d'être champion il y a deux ans. Face aux Lierrois (tombeurs, rappelons-le, d'Anderlecht la semaine passée), le jeune attaquant des Diables Rouges a de nouveau scoré à deux reprises, et ce devant les yeux du sélectionneur national Robert Waseige qui en a bien sûr pris bonne note à 15 jours du match capital en Croatie.

Quant à La Gantoise, elle se trouve désormais seule en tête du championnat après s'être imposée hier soir face à l'Antwerp. Menés 2-0, les Buffalos ont réagi en seconde période, Oyawolé marquant le but décisif permettant à La Gantoise de renverser complètement la tendance.

© La Libre Belgique 2001