Football
Rarement une rivalité aura duré aussi longtemps entre deux nations au cours de l'Histoire. Et pourtant, en cette soirée de novembre 2015, la France et l'Angleterre ont marché ensemble lors d'un match amical qui n'a sans doute jamais aussi bien porté son nom. Oubliées les bisbilles historiques ou encore les petites blagues lancées en prémices du fameux choc franco-anglais. Cette fois, le public local était lui aussi bleu-blanc-rouge, afin de soutenir un pays encore meurtri par le drame du vendredi 13 novembre. Pour montrer sa solidarité envers le peuple français, le stade londonien avait revêtu les couleurs françaises, affichant même la devise hexagonale à l'entrée...

Le point culminant de cette soirée a eu lieu... avant la rencontre, lorsque l'ensemble du stade a entonné une "Marseillaise" qui n'avait jamais été aussi vibrante. Plusieurs médias britanniques avaient fait leur Une avec les paroles de l'hymne national français, dont le Sun et le Daily Mirror. India Knoght, une consoeur du Sunday Times avait même "traduit" phonétiquement le texte. Des initiatives qui devaient permettre au public d'apprivoiser la langue de Molière et suivie avec ferveur à travers l'ensemble des travées de Wembley.



Juste après les hymnes, les vingt-deux joueurs se mélangeaient sous les applauddissement avant une minute d'un silence à peine troublée par les bruits des hélicoptères qui survolaient Wembley. Cela a particulièrement marqué Christian Jeanpierre. Le commentateur de TF1 a en effet eu du mal à retenir ses larmes au moment d'évoquer le drame qui a touché Paris en ce funeste vendredi 13. Un moment de communion ultime qui rappelle que le football est avant tout un moment de fraternité. Il aura fallu payer un très lourd tribut pour s'en rappeler...