Les 18 clubs de football les plus huppés d'Europe, réunis au sein du `G 14´, se sont engagés publiquement à Bruxelles à plafonner la masse salariale de leurs joueurs à 70pc maximum de leur chiffre d'affaires à partir de la saison 2005-2006.

Ce plafonnement des salaires, qui seront également liés aux performances des joueurs, fait partie d'un plan en dix points, dévoilé à l'issue d'une assemblée générale du groupe mardi à Bruxelles, et dont l'objectif ultime est de contrôler l'envolée des coûts financiers des clubs.

`Pour chaque exercice comptable à partir de la saison 2005-2006, la masse salariale totale de chaque club membre (du G 14) sera limitée à 70pc de son chiffre d'affaires audité´, selon le communiqué final diffusé à l'issue de la réunion. Les membres du G 14, sous la présidence de Florentino Perez, président du Real Madrid, ont invité les autres clubs européens à s'associer à cette décision.

La mise en oeuvre effective du plafonnement fera l'objet d'une `vérification´ par des commissaires aux comptes, selon le G 14. Le groupement n'a toutefois évoqué aucune sanction à l'encontre de ses membres qui ne respecteraient pas la règle.

La légalité de cette mesure, destinée à lutter contre l'inflation des salaires, principal facteur du déficit actuel des clubs, pourrait toutefois faire l'objet d'une enquête de la part de la Commission européenne.

Le G 14 compte parmi ses membres tous les géants du football européen, au premier rang desquels le Real Madrid, le FC Barcelone, Manchester United, le Bayern Munich, le Milan AC, la Juventus Turin ou encore Lyon, Valence, le Bayer Leverkusen et Arsenal.

© Les Sports 2002