La suite du bon déroulement du championnat de Belgique repose désormais dans les mains du tribunal d'Eupen qui doit se prononcer vendredi matin. Le Comité sportif de l'Union belge a en effet décidé jeudi soir qu'aucune infraction n'avait été commise dans l'inscription du joueur du Lierse lors du match contre Malines (2-1) et a donc confirmé le résultat de la rencontre.

Avec cette décision, le Standard reste bien en play-off 1 avec un premier match à Anderlecht dimanche à 18h00. Alors qu'Eupen doit disputer le barrage avec Charleroi... dans l'attente de la décision du tribunal d'Eupen vendredi.

L'Union belge de football a confirmé que Jason Adesanya, le joueur du Lierse, était bien qualifié pour disputer la rencontre de championnat contre Malines le 15 février dernier. Le club lierrois avait en effet, selon la fédération, bien introduit une demande de licence le matin du match (à 10h21) et cette simple demande suffit à qualifier le joueur.

Lors des plaidoiries qui ont précédés la décision du comité sportif, le Lierse et le Standard étaient d'accord avec le procureur de l'Union belge, Eupen a rétorqué que dans la mesure où il s'agissait d'un match remis (initialement prévu le 4 décembre), seuls les joueurs qualifiés à cette date sont en droit de jouer. Un argument que l'Union belge a réfuté dans le cas précis de Jason Adesanya qu'il considère donc régulièrement inscrit sur la feuille du match en question.

Le Standard a rajouté que le Comité sportif n'était de toute façon pas obligé d'attribuer les 3 points de la victoire à Malines si l'Union belge devait malgré tout infliger le forfait au Lierse.

Les trois clubs concernés ainsi que le Standard étaient convoqués puisque tous impliqués, de près ou de loin: Eupen pour son dépôt de plainte, Lierse pour son joueur, Malines et le Standard puisqu'une décision favorable au club germanophone enverrait le Standard en play-off 2 et Malines en play-off 1. Les autres clubs étaient invités sans obligation. Le procureur a proposé en début de séance une commission d'arbitrage (sans recours possible donc), proposition acceptée par le Standard et Malines, rejetée par Eupen et le Lierse.

Vendredi matin, le juge du tribunal d'Eupen doit se prononcer sur ce dossier, avec l'élément fournit donc par l'Union belge en son comité sportif jeudi soir, mais aussi sur le second volet de la plainte du club germanophone qui estime que les deux dernières journées auraient du être jouées en même temps, ce qui ne fut pas le cas, vu le report de Chaleroi / CS Bruges. Le tribunal pourrait décider de geler les play-off 2 et 3.