La Ligue nationale (EXQI League, clubs de Division 2) et l’Union belge de football (URBSFA) ont trouvé un accord de compromis concernant le litige qui les oppose depuis plus de quinze mois. En conséquence, l’EXQI League recevra l’argent qui lui est dû dans le cadre du contrat télé de l’Union belge qui concerne l’équipe nationale et la coupe de Belgique pour les saisons 2008-2009 et 2009-2010.

Pour rappel, fin juin 2008, l’assemblée générale de l’URBSFA avait adopté, à l’unanimité moins la Ligue nationale, la réforme des compétitions. Elle prônait une Division 1 à 16 clubs et un nouveau système de montée-descente en divisions nationales. La Division 2 se sentait lésée par le nouveau système puisque celui-ci ne lui octroyait plus qu’un seul montant direct (le champion), les vainqueurs de tranches disputant un tour final avec l’avant-dernier du championnat de D1. L’argument essentiel de la Ligue devant les tribunaux était qu’une réforme importante ne pouvait se faire sans l’aval de la division concernée. L’EXQI League porta l’affaire devant le tribunal de première instance de Bruxelles œuvrant en référé (elle demandait l’annulation de l’assemblée générale de la fédération de juin 2008 pour viol de ses règlements), mais fut déboutée avant de l’être également en degré d’appel. Mais le référé ne statue qu’au provisoire et l’affaire était toujours pendante sur le fond. Les clubs de Division 2 qui avaient porté plainte en justice (juridiquement, la Ligue nationale n’existe pas) ont donc abandonné les poursuites. La réforme est donc définitivement entérinée. (Belga)