Le conseil d'administration de la Pro League a approuvé, lundi lors de son assemblée générale, la règle provisoire autorisant cinq changements dans un match officiel pour la saison 2020-2021. Elle doit être approuvée par le conseil supérieur de l'Union belge de football avant d'entrer en vigueur le 1er janvier 2021.

En cas d'approbation, les clubs pourront effectuer cinq changements, lors de trois moments différents, au cours des rencontres de Jupiler Pro League, de 1B Pro League et de Croky Cup.

"L'introduction de la possibilité d'effectuer jusqu'à cinq changements permet à la Pro League de répondre à la demande des clubs de pouvoir réduire la charge des joueurs lors des prochains mois", pouvait-on lire dans le communiqué.

Cette modification des lois du jeu a été introduite la saison dernière dans la plupart des championnats européens après l'interruption des compétitions en raison de la pandémie de coronavirus. Le but était de préserver la santé des joueurs, soumis à un rythme effréné de matches après une longue période sans jouer.

La Belgique, qui avait décidé d'arrêter son championnat, n'avait pas implémenté la règle au début de l'exercice 2020-2021, contrairement à la plupart des championnats européens (France, Allemagne, Italie, Espagne, Pays-Bas). La Premier League l'avait autorisée temporairement pour terminer la défunte saison mais a commencé l'actuelle avec trois changements uniquement. Cela a d'ailleurs provoqué l'ire de Jürgen Klopp (Liverpool) et Pep Guardiola (Manchester City), engagés sur tous les fronts.

Sur la scène belge, Philippe Clement et Ivan Leko, entraîneurs respectifs du Club de Bruges et de l'Antwerp, ont aussi fait part de leur mécontentement. Limités à trois changements, ils ont estimé être désavantagés sur la scène européenne. Toujours engagés en Europa League, ils pourront normalement davantage faire tourner leur noyau après la trêve hivernale.

Si Brugeois et Anversois devraient donc accueillir positivement cette modification, certains petits clubs la voient d'un mauvais œil, estimant qu'elle ne fera qu'accroître l'écart avec les grosses cylindrées.