Stani Vlcek n'a plus joué une minute depuis le 8 novembre. "Mais je ne pars pas maintenant" , dit le Tchèque. "Je reste jusqu'en fin de saison. J'espère recevoir une chance."

Vlcek retournerait en Tchéquie. "Je suis le bienvenu au Slavia", où il terminerait sa carrière et recevrait une fonction dans le staff technique par après.

Pendant le stage , Vlcek était le seul à ne pas avoir joué contre le PSV. "J'ignore pourquoi. Je me sentais bien. Pendant la trêve, je n'ai eu que deux jours de congé. Pour le reste, j'ai suivi un programme individuel, après ma blessure. Mais je n'en veux pas au coach. Il a une tâche très difficile : on est quatre pour la même position. Il y a Legear, Chatelle, Suarez et moi."

Lundi, au Cercle (1-5), Vlcek a marqué quatre fois en réserves. "Des buts qui semblaient faciles. Le niveau est inférieur à l'équipe A. Mais je voulais jouer, pour avoir du rythme de match."

Anderlecht joue dans un stade que Vlcek connaît bien. "J'avais marqué deux fois à Gand, la saison passée. Sur des centres de Boussoufa. Ce match m'a aidé à être dans la sélection pour l'Euro."