ANALYSE

Tout comme Anderlecht a dû se résoudre à voir partir ses meilleurs éléments, le Standard a vu s'en aller Runje, Van Buyten et Mornar vers d'autres cieux. Mais dans la cité ardente, les supporters ne s'en offusquent plus: «Le club a bien géré ses transferts. Avec Van Meir et Okpara, la défense tient la route. Walem, c'est le meneur de jeu que tout le monde attendait ici. Et Moreira ou Cavens feront sans doute vite oublier Mornar.» Si ce n'est pas le discours qu'on a toujours entendu en bords de Meuse, la douce euphorie qui baigne le club depuis l'arrivée de Johan Walem touche tout le monde. «Et l'arrivée de Fouhami entre les perches nous rassure définitivement, vu l'inconstance dont Sunsjara a fait preuve depuis qu'il est titulaire...» jugent les supporters. Une conviction unanime qui se renforce au fil des matches amicaux, qui confirment la montée en puissance de l'équipe liégeoise. «La rencontre contre le Sporting de Lisbonne, bien que perdue 1-3 n'a pas pu mettre en évidence de véritable faiblesse dans l'équipe» soutient Michel Preud'homme.

Lors des rencontres suivantes contre de plus petits calibres, comme par exemple à Tirlemont, on a aussi pu voir un Standard efficace devant les buts et généreux dans l'effort. Une progression qui laisse de grands espoirs pour un Standard européen, qui aura son premier véritable test jeudi prochain contre Skopje.

Mais ce qui se ressent le plus à Sclessin, c'est la confiance retrouvée entre le club et ses supporters. «Louis Smal fait un boulot formidable. C'est un homme de parole, débordant d'énergie et toujours à l'écoute. On leur demande enfin leur avis, aux supporters»

De fait, le travail de l'ancien syndicaliste, qui a fait le pari de faire confiance aux clubs de supporters commence à porter ses fruits. Il a par exemple tenu à les prévenir de l'arrivée de Johan Walem en même temps que la presse. Et le succès de la journée portes ouvertes à Sclessin - plus de 10 000 personnes - doit bien plus à la collaboration entre le club du Standard et la Famille des Rouches qu'au grand soleil présent ce jour-là. Un travail qui porte aussi ses fruits à la billetterie, puisque le Standard version 2001 a déjà enregistré plus de 5 000 demandes d'abonnements, soit 200 de mieux que le total de l'an dernier. «Depuis les portes ouvertes de dimanche, il y a déjà eu plus de 1 000 nouveaux abonnements. Bien sûr, le club est européen...», confirme-t-on à la billetterie. Le club a également délivré plus de 7 000 cartes de supporter, de bon augure, mais loin des 20 000 annoncés par le président de la Ligue. « C'est vrai, mais nos supporters ne savent pas encore tous qu'il n'est plus possible d'obtenir des billets sans cette fan card, qui coûte 500 BEF et est valable trois an s» nuance le club, où en l'absence du directeur M. Costantin, éloigné du stade suite à un problème cardiaque, c'est un réviseur d'entreprise en retraite, Henri Lafosse qui assure l'intérim.

Vendredi, à son retour du Portugal, où l'équipe a disputé hier soir un match amical contre Belenenses, les Liégeois présenteront leurs nouveaux sponsors: l'intercommunale ALE-Télédis, Ranstad intérim et Liège-Airport, qui occupera le dos du maillot comme l'an dernier. En souhaitant de belles envolées aux rouges et blanc...

© La Libre Belgique 2001