Au Racing, on est très fier de pouvoir encore lutter sur tous les fronts. Mais ces débauches d’énergie exigent également leur tribut. Aussi, l’infirmerie affiche-t-elle complet depuis plusieurs semaines. Comme les Limbourgeois ont déjà estampillé contre Kiev leur billet pour les 16es de finale, qu’ils aborderont dans la peau de tête de série en raison d’une première place d’ores et déjà acquise, leur ultime déplacement dans l’Oberland bernois offrira à Mario Been l’opportunité de sacrifier, pour une fois, à cette rotation tellement prisée de ses collègues. D’autant que se profile déjà dimanche un crochet autrement important par Sclessin.

"Je ne considère pas ce match à Thoune comme une simple excursion. Même si nous sommes assurés de notre première place, je veux remporter cette rencontre. J’aimerais terminer ces poules invaincus. Mais, en vue de notre match au Standard, je vais en effet laisser souffler quelques pions importants", confie le Néerlandais, entré dans le cénacle des quinquagénaires depuis hier. "Ce sera aussi l’occasion de lancer des jeunes. Les joueurs alignés auront l’occasion de prouver leurs qualités. J’espère voir l’un ou l’autre joueur s’affirmer."

Thomas Buffel et Bernard Kumordzi, qui ont déjà deux bristols jaunes à leur passif, pourraient également être épargnés afin de prévenir tout risque de suspension. Enfin, à Thoune, les Limbourgeois devront composer avec une surface synthétique mais aussi avec quelques degrés en dessous de zéro…