Deux millions et demi de tickets. Voilà le joli nombre de billets qui seront vendus d’ici au début de l’Euro. Il doit bien y en avoir quelques-uns pour vous... Et bien pas forcément: cela ne sera pas être simple d’obtenir des billets. Les trois derniers grands tournois (Mondial en Afrique du Sud, Euro en Pologne et en Ukraine et Mondial au Brésil) se disputaient loin d’Europe occidentale, ce qui facilite l’accès aux tickets. Mais quand une compétition de ce prestige revient près du berceau du football, la demande explose.

Pour mettre toutes les chances de votre côté et voir l’Euro 2016 de près, suivez nos conseils:

1. N’attendez pas décembre. Certains vont préférer attendre le tirage au sort du 12 décembre pour passer commande. C’est compréhensible… mais la demande sera alors beaucoup plus importante ! Il est donc préférable de déjà profiter de cette première phase de vente, du 10 juin au 10 juillet 2016, pour tenter d’acheter des tickets (sur euro2016.fr). Inconvénient de taille : il faut alors commander les billets à l’aveugle. Mais c’est le meilleur moyen d’hériter de billets pour aller voir certaines grandes nations. Et il faut rappeler que quatre stades (Lille, Lens et deux à Paris) sont plutôt proches de la Belgique.

2. Visez large. Dans cette première phase de vente, les tickets ne seront pas attribués sur le mode du premier arrivé, premier servi, mais sur base d’un tirage au sort à la fin de la phase de vente. Ne soyez donc pas trop sélectif : c’est mieux de multiplier les demandes. Il est aussi évident que si vous ne postulez que pour la finale et le match d’ouverture, vos chances d’être tiré au sort seront presque nulles.

3. Ne vous focalisez pas trop sur les Diables. Bien sûr, tout le monde espère avoir des billets pour la Belgique. Mais ce sera difficile : les membres des clubs de supporters sont 24.000... et la Fédération n’obtiendra que 3.000 à 8.000 tickets pour les matches des Belges. Cette première phase de vente ne vous servira à obtenir un ticket pour les Diables que si vous avez la chance de tomber sur le bon match.