© Belga

Football

La victoire en ligne de mire

Christian Hubert

Publié le - Mis à jour le

En prenant la parole pour la dernière fois, avant le choc contre la Croatie, Aimé Anthuenis se laissa aller à des considérations qui ressemblaient davantage à un bilan qu'à une prospective. Presque comme si le chapitre actuel de son histoire fédérale s'arrêtait là.

«Malgré notre classement, je suis très satisfait de tous les jeunes que j'ai introduits dans notre noyau. Notre équipe a la force athlétique, la vitesse et le moral, ce qui me rappelle Lokeren, lors de mes débuts dans le métier. Nous avons fait du bon travail.»

Walasiak ou Martens?

Des paroles pour justifier préventivement l'élimination?

«Pas le moins du monde. J'aimerais beaucoup que l'on aille au Portugal, précisément pour aguerrir cette jeune formation et gagner du temps en vue de la Coupe du Monde, mais je sais que ce ne sera pas facile. Nous devons remporter nos deux matches et... un peu compter sur les autres, car le 5-0 ne fait pas partie de mes pensées.»

En ce qui concerne le onze de base, il n'y a rien d'officiellement nouveau depuis hier. Mbo Mpenza a continué à s'entraîner seul mais chaque heure qui passe de cette manière l'éloigne un peu plus de l'équipe. C'est un test effectué juste avant la rencontre qui décidera. S'il n'est pas à cent pour cent de ses possibilités, le sélectionneur choisira alors entre Jonathan Walasiak et Sandy Martens.

«Le Liégeois évolue davantage dans le rôle de Mbo mais le Brugeois possède une plus grande expérience internationale. Le choix n'est donc pas facile.»

Il semble cependant que le jeune Liégeois tienne légèrement la corde. Auquel cas il effectuerait ses grands débuts en équipe nationale car on ne peut prendre vraiment en considération les trois petites minutes de présence sur le terrain contre les Pays-Bas.

Un but contre la Croatie?

Au moment où ils monteront sur le terrain du stade Roi Baudouin, la Bulgarie aura terminé son match à Andorre, mais Aimé Anthuenis voudrait que ses joueurs ne soient pas au courant du résultat. Il est vrai que s'il n'y a pas de surprise, les Bulgares seront déjà assurés de la première place du groupe. «Qu'à cela ne tienne, nous voulons absolument gagner, et surtout marquer enfin un but contre les Croates.»

Il est vrai qu'après 270 minutes de jeu, ça commence à bien faire. Mais il s'agira surtout d'effacer la calamiteuse seconde mi-temps du match aller à Zagreb. La seule qu'Aimé Anthuenis voudrait vraiment oublier, celle qui rend pratiquement vaine la chasse à la différence de buts aujourd'hui. Et pourtant, ce n'est pas Collina qui arbitrait...

© Les Sports 2003

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous