ÉCLAIRAGE

Passé au révélateur des Coupes d'Europe, le football belge est apparu une fois encore bien frileux. A Valence, avant même le premier coup de gel, son représentant en principe le plus fringant avait déjà endossé sa pelisse d'hiver: il s'est enrhumé, attisant l'inquiétude-accentuée par les enseignements d'une cinquième journée de compétition bien austère-qu'on peut nourrir sur sa santé globale.

Déclinée sur quarante-sept heures trente, la sixième journée atténuera-t-elle cette première impression bien morose? Elle pourrait ne dévoiler son nouveau meneur - ou confirmer l'actuel leader - que dimanche soir, au terme d'un derby brugeois que l'infortune qui a accablé le Club jeudi soir contre Châteauroux rendra peut-être plus indécis que prévu. Les Brugeois qui ont de la mémoire ne manqueront pas d'évoquer le cinglant 5- 0 que le Club avait infligé au Cercle la saison dernière et qui avait subitement extirpé les champions en titre de la crise dans laquelle ils s'enlisaient doucement. L'effectif du Club est riche: ce dernier devrait donc pouvoir pallier, demain soir, l'absence de ses titulaires du secteur défensif.

Ce soir, devant ses supporters et face à la formation la plus attrayante de la cinquième journée, le Lierse, Anderlecht cherchera à se rasséréner quelque peu, ne serait-ce que pour ne pas regretter de n'avoir pas exploité un éventuel faux pas de son unique rival pour le titre. Le Sporting va-t-il «lâcher les rênes» contre une formation qui a inscrit autant de buts que lui, qui n'en a encaissé qu'un de plus, mais qui demeure une des quatre dernières à n'avoir pas encore glané le moindre point en déplacement?

Lokeren, la mesure du Standard

Si les retrouvailles entre Westerlo et un Racing Genk toujours peu alléchant réveilleront des souvenirs cocasses, si La Gantoise qui reste, avec Ostende, la seule équipe à n'avoir pas marqué en déplacement voudra alimenter son «compte-buts » au Freethiel, face à des Ivoiriens peut-être émoussés, on s'attachera à cerner mieux encore, lors d'un Mons-Charleroi, peut-être très instructif, les réelles possibilités d'une formation locale sévèrement incitée à battre sa coulpe et l'aptitude du Sporting à confirmer ses aptitudes en contre-attaque. Le Standard a-t-il vraiment repris des couleurs contre Bochum?

Un Lokeren encore bien faiblard loin de Daknam lui servira de parfait étalon de mesure dans un stade de Sclessin qui attend, de plus en plus impatient et critique, un premier succès en 2004-2005. Brussels, au GBA, restera-t-il arrimé au peloton? Qui, de Saint-Trond ou d'Ostende, sera le premier décroché? Le bouillant public trudonnaire n'acceptera pas un nouveau camouflet...

© Les Sports 2004