Le Ballon d'Or 2020 ne sera pas décerné a annoncé le Groupe L'Équipe, propriétaire de France Football ce lundi. Une décision qui se justifie par le contexte particulier lié à la crise sanitaire suite à l'épidémie de coronavirus.

"A circonstances exceptionnelles, dispositions exceptionnelles. Pour la première fois de son histoire, débutée en 1956, le Ballon d'Or France Football ne sera pas attribué en 2020, faute de conditions équitables suffisantes", écrit le magazine dans un communiqué publié sur son site internet.


"Nous pensons qu'une année aussi singulière ne peut, ni ne doit, être traitée comme une année ordinaire", a expliqué le rédacteur en chef de France Football, Pascal Ferré, dans un communiqué, "Sur le plan sportif, seulement deux mois (janvier et février, NdlR), sur les onze généralement requis pour se faire une opinion et départager les meilleur(e)s, c'est beaucoup trop peu pour jauger et juger, étant donné que les autres matches se sont déroulés, ou se dérouleront ensuite, dans d'autres conditions (huis clos, cinq remplacements, Final 8 européen sur un seul match) qui sont trop éloignées du panorama habituel. Ce choix ne nous enchante pas", a poursuivi le rédacteur en chef mais il vise à "protéger la crédibilité et la légitimité d'une telle récompense."

En remplacement de la traditionnelle remise des quatre prix, Ballon d'Or masculin, féminin, Trophées Kopa et Yachine, France Football décernera 11 prix dont la révélation de l'équipe de tous les temps élue par le jury habituel du Ballon d'Or, soit 180 jurés issus du monde entier.

L'an passé, Lionel Messi avait été sacré pour la sixième fois. L'Américain Megan Rapinoe avait remporté le trophée féminin. Le dernier rempart de Liverpool était reparti avec le premier trophée Yachine du meilleur gardien et Matthijs De Ligt avec le trophée Kopa du meilleur jeune.