A peine sacré champion d’Espagne, le Barça a déjà commencé à dessiner son équipe de la saison prochaine, s’offrant pour 40 millions d’euros mercredi l’un des plus redoutables attaquants d’Europe, l’Espagnol David Villa. "Le FC Barcelone et le Valence CF ont conclu ce matin (lire mercredi) un accord pour le transfert du joueur David Villa au club "azulgrana". Le coût de l’opération s’élève à 40 millions d’euros", a indiqué le Barça dans un communiqué.

La venue pour quatre saisons du meilleur buteur de l’Euro 2008 est un mauvais présage pour le Français Thierry Henry, très peu utilisé en 2010 et qui se voit poliment pousser vers la sortie. Mais la question va se poser aussi pour le Suédois Zlatan Ibrahimovic, qui a certes marqué 16 buts en Liga mais est resté hors du coup dans la dernière ligne droite de la saison (demi-finales de la "C1" et sprint pour la "Liga").

D’autant que Villa, auteur de 107 buts en cinq saisons à Valence, arrive avec la quasi certitude d’être titulaire. Le club champion d’Espagne a précisé que Villa, meilleur buteur espagnol de la "Liga" cette saison (21 buts), sera présenté vendredi, après avoir passé la visite médicale et signé un contrat pour quatre saisons, avec option pour une en plus.

Valence, club très endetté, notamment en raison de la construction d’un nouveau stade, avait réussi à conserver Villa la saison dernière, rejetant des offres du Real Madrid et du FC Barcelone. Mais la belle offre du Barça et l’empressement du joueur à vouloir être fixé sur son avenir avant la Coupe du monde ont incité Valence à finalement se séparer de son joueur vedette,

Villa, 28 ans, est la référence en attaque de l’équipe d’Espagne : 36 buts en 55 sélections. Désireux d’étoffer son palmarès en club (deux Coupes du Roi pour l’instant), il va retrouver au Barça de nombreux partenaires en équipe d’Espagne.

Hier, le milieu de terrain et capitaine d’Arsenal Cesc Fabregas a prévenu le club londonien qu’il voulait rejoindre le FC Barcelone cet été, révèle mercredi la presse britannique. Ce souhait aurait été exprimé lors d’un tête à tête avec l’entraîneur Arsène Wenger.

Selon les journaux, Arsenal exigerait 50 millions de livres (quelque 59 millions d’euros) quand Barcelone aurait déjà préparé une offre de 30 millions de livres (35 M€) que les Catalans seraient prêts à revoir à la hausse. Le marché du Barça n’est donc sans doute pas fini. (AFP)