Le championnat allemand reprend donc ses droits ce vendredi avec un duel déjà très intéressant au programme entre Stuttgart et Schalke 04. Le grand favori, le Bayern, n'entrera en lice que demain, face à Hansa Rostock, un promu. En concurrence avec Demichelis pour le poste aux côtés de Lucio, Daniel Van Buyten n'est pas certain d'entamer la saison 2007-2008 dans la peau d'un titulaire. "Nous avons connu une bonne préparation et disputé de bons matches amicaux", nous confiait hier le robuste défenseur central. "Nous avons même gagné la Coupe de la Ligue, et donc battu les meilleures équipes. Si nous avons quelques blessés, je me sens personnellement très bien. Nous avons devant nous une grosse saison qui nous attend et beaucoup d'objectifs à atteindre."

Pour atteindre ceux-ci, le Bayern a acquis plusieurs joueurs (Ribéry, Toni, Klose...) qui ont coûté au club quelque 70 millions. "Nous allons, bien sûr, tenter de remporter le titre. Nous ne disputerons pas la Ligue des Champions mais donnerons tout en Coupe de l'UEFA. Il y a également la Coupe d'Allemagne. On a le niveau et les joueurs qui conviennent pour atteindre ces objectifs. L'an passé, le Bayern n'avait pas été très actif sur le marché des transferts. Mais cette saison, il y a beaucoup de nouveaux visages. Cela montre à quel point le club a de grosses ambitions."

Après une saison blanche, voilà le Bayern qui redevient le grandissime favori à la succession du VFB Stuttgart. "Beaucoup de personnes disent cela afin de pouvoir nous critiquer par la suite si nous n'y arrivons pas", constate le Diable rouge de 29 ans. "On ne peut évidemment pas nier que le Bayern dispose d'un gros noyau. Mais c'est aussi à cause de cela que nous serons attendus au tournant par nos adversaires qui voudront d'autant plus accrocher à leur tableau de chasse le Bayern. Ils seront encore plus motivés."