Le défenseur semblait tout proche de l'Olympique lyonnais, mais l'affaire pourrait bien capoter...

Après Manchester City, le Celtic, Galatasaray et Sunderland, Jason Denayer pourrait découvrir le championnat espagnol. Sauf que le Belge ne devrait pas rejoindre une grosse écurie, mais Gérone, tout juste promu en Liga et surtout un des clubs satellite de City.

Une perspective qui n'enchante guère le Diable rouge, qui va peut-être devoir se "refarcir" une saison dans un club forcé de serrer les dents face au Barça and co. Râlant, surtout quand on sait que le joueur de vingt-deux ans était tout proche d'un départ pour Lyon, moyennant une offre de 13,5 millions d'euros.

Le joueur s'est épanché sur ce prêt potentiel dans les colonnes de Sport/Foot Magazine, tout en revenant sur les négociations entre l'OL et la direction skyblue. "City ne veut pas me vendre", explique-t-il. "Ou alors à des conditions impossibles pour les clubs acquéreurs, avec une clause de rachat quasiment identique au prix de vente."

"J'aimerais pouvoir choisir", poursuit le défenseur. "Et Lyon, ce serait le point de chute idéal pour moi. Un club ambitieux dans un championnat attractif. Le club et moi étions d'accord, mais City a opposé son véto et insiste pour que j'aille en prêt à Gérone... On verra ce qui se passera dans les prochaines semaines. Si la situation ne se décante pas, j'irai à Gérone, mais ce ne sera pas de gaieté de coeur."

L'une des principales craintes de Denayer est surtout de se retrouver dans un club qui risque de jouer très bas, afin d'éviter quelques casquettes. Pas franchement ce qu'espérait le Bruxellois..."J'aspire à être dans une équipe qui fait le jeu, qui ne le subit pas, pour avoir l'occasion de me montrer, mais aussi de me développer", indique-t-il. "Le plus important, pour moi, c'est d'évoluer au sein d'un club qui joue le haut du tableau dans un cadre et une ville agréables, avec de vrais supporters capables de mettre une belle ambiance à domicile. (...) Le problème de Gérone, c'est que c'est un club promu en Liga, dans une petite ville. Ce n'est pas franchement ce que je recherche."

Gérone aurait pourtant bien besoin d'un renfort au coeur de sa défense. Car avec quarante-cinq buts pris en quarante-deux rencontres de Segunda División, le club catalan est l'un des mauvais élèves de l'antichambre espagnole malgré sa deuxième place.

Mais l'objectif de Denayer est également de retrouver du temps de jeu en défense centrale et non au poste d'arrière latéral, où il évoluait principalement lors de son passage à Istanbul. Une condition sine qua non pour espérer un retour en équipe nationale. Inutile de préciser qu'à un an tout pile du Mondial, le choix de la prochaine destination de Denayer est crucial !