Le bonheur sur une erreur
© BELGA

Football

Le bonheur sur une erreur

CHRISTOPHE BERTI

Publié le - Mis à jour le

ESTONIE 0

BELGIQUE 1

ESTONIE: Poom, Allas, Stepanov, Piiroja, U. Roobas, Anniste (46e Haavistu), Kristal, Reim (82e Saharov), Terehhov (59e Viikmae), Zelinski et Oper.

BELGIQUE: De Vlieger, De Cock, Simons, Valgaeren, Dheedene, Van Houdt, Vanderhaeghe, Baseggio, Goor, Buffel (89e Soetaers) et Sonck.

ARBITRE: M. Riley (Ang).

AVERTISSEMENTS: Piiroja, Oper.

LE BUT: 2e Sonck (0-1).

ENVOYÉ SPÉCIAL À TALLINN

Les Diables Rouges ont rempli leur mission, hier soir, dans le climat polaire de Tallinn, en battant l'Estonie et en conservant leurs chances de qualification pour l'Euro 2004. Sur une pelouse vierge de tout flocon, mais de piètre qualité, et devant un public plus que clairsemé (quatre mille spectateurs au mieux) Aimé Anthuenis alignait bien l'équipe annoncée, avec une attaque de petit format - Buffel et Sonck. Un duo qui n'allait pas tarder à se mettre en évidence puisqu'à la deuxième minute, déjà, le premier cité profitait d'une grossière erreur du gardien pour offrir le but au second, qui n'avait plus qu'à pousser le cuir au fond. Comme à Andorre, le but était issu d'une rentrée en touche de Valgaeren et d'une déviation de Baseggio. Mais cette fois, c'est Poom, le gardien estonien de Derby County, qui y mettait du sien en repoussant lamentablement le ballon dans les pieds de Buffel.

Voilà un match qui commençait plutôt bien pour les nerfs d'Anthuenis. Et ceux-ci n'ont pas été mis à contribution en première période, puisque les Diables ont contrôlé les débats sans souffrir et en gardant quasi constamment le ballon dans leurs rangs. Et malgré leur grande taille, les défenseurs locaux étaient souvent battus dans les duels aériens, comme à la dix-huitième minute, quand un corner de Baseggio, très présent, était repris par Sonck. Poom repoussait des poings.

Seconde mi-temps décousue

Après le premier quart d'heure, on pensait que Goor et les siens allaient marquer le deuxième but et enlever tout suspense à la partie, mais ils ont baissé d'un cran, sans toutefois que les Estoniens, bien moins présents qu'on ne le craignait, ne sortent De Vlieger de sa torpeur.

Il a fallu pour cela attendre la reprise et un tir lointain de Kristal (120e match international hier) que notre gardien repoussait des pieds. Sur le contre, Sonck, du gauche, avait la balle du 0-2, mais Poom se rattrapait bien par un arrêt-miracle.

Le jeu devenait par la suite décousu et les lignes s'éloignaient trop les unes des autres côté belge, mais à part sur un nouvel essai d'Oper, bien renvoyé par un De Vlieger attentif, les Estoniens n'avaient pas les moyens de contrarier les Diables, qui ont assuré l'essentiel lors de leurs déplacements chez les deux `petits´ du groupe.

Anthuenis a désormais plus de cinq mois pour souffler... Prochain rendez-vous, fin mars, en Croatie. Les Belges y seront quasi en position de force, alors que les équipiers de Boksic joueront leur va-tout.

© Les Sports 2002

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous