GENTBRUGGE Un festival de buts au stade Jules Otten! Dans une partie très engagée de la part des deux formations, le premier tournant vint à la 18 éme minute quant, à la suite d'un contrôle manqué du jeune Vandelannoite, De Beule récupéra le ballon et servit parfaitement Boussoufa qui fixa calmement Stij- nen (1-0). Ce but fit perdre l'engagement et la volonté que les Brugeois avaient affichés en début de rencontre. À plusieurs reprises, ils montrèrent des signes de fébrilité défensive et parurent bien amorphes.

Dès la reprise, le Club ne tira aucun enseignement du premier acte et encaissa très vite un second but à la suite d'un mouvement collectif amorcé par Boussoufa et ponctué par De Beule (2-0). Assommé, Bruges perdit totalement le fil du match. La Gantoise, elle, poursuivit sur sa lancée et ajouta un troisième but par l'omniprésent Mbark Boussoufa qui, après avoir éliminé facilement Vanaudenaerde, rentra dans le rectangle pour prendre Stijnen à contre-pied (3-0). Il y avait longtemps que le Club Bruges n'avait pas été aussi malmené dans notre championnat. Gand relâcha alors quelque peu la pression. Portillo en profita pour réduire la marque par une superbe volée du gauche qui ne laissa aucune chance à Herpoel (3-1). Alors qu'on croyait la rencontre terminée, Boussoufa encore lui, fut lancé en profondeur par Laybutt. Le petit Néerlandais se joua à nouveau de la défense brugeoise et scella le score (4-1).

À l'issue du match, les regards heureux des Gantois contrastaient avec les mines désabusées de leur adversaire. «Cette victoire est vraiment fantastique pour nous mais restons calmes et prenons match par match. Nous réalisons un très bon deuxième tour et nous espérons continuer de la sorte», analysait Michel Louwagie, le manager gantois. Même son de cloche chez Georges Leekens qui insistait surtout sur l'esprit d'équipe affiché par son grou- pe: «Cette victoire est avant tout une victoire collective, mes joueurs forment un vrai groupe solidaire. Il est vrai que Boussoufa a réalisé un grand match mais seul il n'aurait pas pu le faire.»

Gert Verheyen ne chercha pas d'excuses: «Nous étions bien rentrés dans le match. Mais à la suite du premier but que nous avons de nouveau offert à l'adversaire, nous avons per- du le fil. Notre troisième place est en péril.» Franky Van Der Elst paraissait dépité: «Depuis le match à Lokeren, nous ne retrouvons plus notre foot. Nous commettons beaucoup trop d'erreurs individuelles. De nombreux joueurs ont eu leur chance mais très peu ont pu la saisir. On doit oublier cette partie et se concentrer pour le week-end prochain à la maison contre Zulte qui sera à nouveau un match piège pour nous.»

Le mot de la fin au héros de la soirée qui apparemment a bien la tête sur les épaules: «La victoire contre Bruges est très importante pour nous, nous travaillons beaucoup à l'entraînement et formons un groupe d'amis. Je pense avoir réalisé un bon match aujourd'hui, mais je suis capable de faire encore mieux.» Et quand on lui demande où se situe son avenir, Boussoufa répond: «Pour l'instant, je me concentre sur mon équipe et rien d'autre. Il y encore 5 matches cette saison. Par la suite, je déciderai de mon avenir.»

La Gantoise revient à un point de la troisième place. Le Club ne devra compter que sur lui-même pour assurer une qualification européenne.

à Gentbrugge. Les Brugeois étaient pourtant prévenus... (BELGA)

© Les Sports 2006