Il ne se passe décidément pas un jour sans qu'un nouveau problème surgisse du côté du stade Machtens. Vendredi, via l'agence Belga, Me Jean-Louis Dupont rappelait que le club du président Vermeersch avait été condamné à régler la somme de 21500€ au joueur Roger-Alain Bangoura qui avait été affilié une demi-saison au FC Brussels (la seconde partie de la saison du titre en D 2). Cet avocat a sollicité également une sanction de la Fifa sur le plan sportif (3, 6 ou 9 points de moins pour entamer l'actuelle campagne).

Hier, Me Dupont signalait qu'il avait requis auprès de l'Union belge la radiation pure et simple du FC Brussels en application des articles VII.78 et III.23 du règlement fédéral. «Que cherchent tous ces avocats qui circulent dans les milieux du ballon rond, la mort des clubs ou des derniers mécènes?» se demandait hier Johan Vermeersch. «En ce qui concerne l'affaire Bangoura, ce dossier est géré par notre avocat, Me Jean- François Feller. J'attends qu'il me donne les instructions à suivre. S'il me dit de régler le dû vis-à-vis du joueur en question, nous le ferons dans les plus brefs délais. Mais je voudrais rappeler que nous avions engagé ce joueur pour faire plaisir à deux agents avec qui nous avions traité. Le but était de rendre service à Modène qui voulait se débarrasser d'un élément extra-communautaire pour en engager un autre. Nous avons une convention avec les Italiens qui stipule qu'ils prenaient en charge le joueur alors qu'il était chez nous. De plus, Roger-Alain Bangoura n'avait nullement le niveau pour évoluer chez nous. Pour preuve, nous n'avions jamais fait la demande de licence pour pouvoir le faire jouer! Au bout du compte, je m'en veux d'avoir été aussi naïf!»

Un autre cas

Le cas Bangoura n'est pas le seul à devoir être réglé par le Brussels. Un contentieux existe aussi avec Emilio Ferrera. Limogé le 19 février dernier, l'actuel mentor de La Louvière n'a pas encore reçu les euros auxquels il a droit. Son avocat, Me Denis, a obtenu gain de cause devant le tribunal du travail le 7 juin dernier. Mais jusqu'à hier, le Brussels n'avait toujours pas rempli ses obligations. Emilio Ferrera et son conseil vont entreprendre d'autres démarches pour obtenir leur dû.

© Les Sports 2005