Le titre dans la poche, il sera très bientôt temps de faire le bilan du côté anderlechtois. Certains joueurs ont été très brillants, d'autres beaucoup moins. Voici le bulletin de notes des joueurs anderlechtois pour la saison 2006-2007. Nous n'avons pas coté les joueurs anderlechtois très peu ou à peine utilisés en championnat (Schollen, Proto, Akin, Baseggio, Leiva, Tioté et Lamah).

Les grandes distinctions

Zitka 8,5 : le Tchèque a livré sa meilleure saison. La dernière défaite d'Anderlecht remonte d'ailleurs à la dernière fois où il fut remplacé, à Gand (Schollen disputa la seconde période). Très régulier, Zitka a très souvent été décisif. Hassan 8 : il n'a pas donné sa pleine mesure au premier tour mais il fut souvent irrésistible ensuite. A ce rythme-là, on ne voit pas qui pourra l'empêcher de devenir le prochain Soulier d'Or... Tchite 8 : le transfuge du Standard n'a pas eu besoin de temps d'adaptation. Sans doute mieux servi qu'au Standard, le futur Diable Rouge s'est montré la plupart du temps... intenable. Et en plus des nombreux buts, il a donné beaucoup d' assists... Biglia 8 : la direction mauve a vu juste en enrôlant le jeune Argentin, dont la maîtrise de balle est impressionnante. Sera redoutable s'il parvient à s'améliorer en zone de finition.

Les distinctions

Deschacht 7,5 : très régulier, il fut le meilleur défenseur anderlechtois. Depuis qu'il n'est plus Diable, Oli n'a jamais livré de prestations aussi solides... Frutos 7,5 : quand il a joué, le géant argentin a démontré qu'il n'avait rien perdu de son efficacité. Il a aussi prouvé qu'il pouvait être complémentaire avec Tchite. De Man 7 : sobre, il a réalisé un travail dans l'ombre qui a été très précieux pour l'équipe. Défenseur central dans un premier temps, il semble davantage destiné au poste de médian récupérateur dans le futur. Juhasz 7 : le Hongrois a gagné en constance et en régularité. Et il a surtout rapporté de nombreux points grâce à son apport offensif, souvent dans les dernières minutes.

Les satisfactions

Pareja 6,5 : premier tour en dents de scie, surtout à cause de ses blessures. Mais il s'est ensuite affirmé comme un incontournable derrière. Sa vitesse et sa relance sont ses principaux atouts. Wasilewski 6,5 : le Polonais a apporté de la stabilité depuis janvier. Le seul véritable arrière droit du noyau mauve a d'évidentes qualités, dont le jeu de tête et la puissance. Mais il a aussi affiché certaines limites. Legear 6,5 : l'homme qui monte au Sporting. Déroutant et très rapide, il est désormais très proche d'une place de titulaire fixe. Mbokani 6,5 : le Congolais a pleinement saisi sa chance quand il l'a reçue, faisant preuve d'impressionnantes qualités de finition pour un si jeune joueur.

"Passable s", sans plus...

Goor 6 : le capitaine mauve n'épargne jamais ses efforts mais n'a pas eu le même rendement que la saison précédente. Boussoufa 6 : vu son prix (3,5 millions d'euros), les attentes étaient très hautes le concernant. Il n'a pu y répondre qu'à moitié. Il a délivré beaucoup d'assists et marqué 8 buts, mais il est trop souvent passé à côté de son sujet. Il a dû apprendre à défendre dans un rôle beaucoup moins libre qu'à Gand mais la saison prochaine, il n'aura plus d'excuse. Van Damme 6 : il a signé de très bonnes prestations... mais aussi de très mauvaises. Vanderhaeghe 6 : a rendu service au Sporting en début de saison. Mais l'équipe a mieux tourné sans lui, ensuite.

Les déceptions

Von Schlebrügge 5,5 : le Suédois n'a pas encore vraiment convaincu, même s'il est encore un peu tôt pour porter un jugement définitif. Mpenza 5 : dans un cercle vicieux, Mbo manquait de rythme lorsqu'il reçut sa chance. A-t-il vraiment un avenir au Sporting ? On en doute... Vanden Borre 4 : la grande déception cette saison. Petit à petit, sa nonchalance a pris le pas sur ses qualités footballistiques. Soit le déclic se déroulera à la Fiorentina, soit il aura du souci à se faire pour la suite de sa carrière.