On entend dire que, depuis les verdicts, logiques, des matches éliminatoires de samedi, les Diables Rouges n'ont plus leur sort entre les mains et dépendent donc des autres résultats de ce groupe 8, pour autant, bien sûr, qu'ils remportent leurs deux dernières confrontations.

C'est pratiquement vrai mais mathématiquement faux. Pour avoir totalement leur sort entre les mains, les Belges doivent battre, mercredi, les Croates avec un minimum de cinq buts d'écart. Autant, bien sûr, ne pas y penser!

Ce n'est pas pour autant que les chances des Belges sont nulles, même si elles restent extrêmement maigres.

Prenons comme postulats que les Diables remporteront leurs deux prochains matches (si ce n'est pas le cas, autant penser à autre chose) et que la Bulgarie s'imposera mercredi à Andorre, comme tout le monde. Les Bulgares seraient non seulement qualifiés mais assurés de la première place. La Belgique, avec treize points, comme la Croatie, devrait alors miser sur un faux pas des Croates contre les Bulgares à Zagreb le dernier jour. Dans ce cas, si la Belgique fait mieux contre l'Estonie que les Croates contre les Bulgares, elle décrochera, in extremis, la place de barragiste. Reste à savoir quelle sera la motivation de Bulgares déjà en pensées au Portugal.

Sinon, il n'est pas interdit de rêver. Par exemple que les Bulgares ne s'imposent pas à Andorre, mercredi, mais ce miracle, s'il a lieu, les Diables le connaîtraient avant de monter sur la pelouse du stade Roi Baudouin...

© Les Sports 2003