Laurent Ciman a été contrôlé positivement au cannabis lors d'un match de Coupe d'Europe de football avec Charleroi. Inscrite sur la liste des produits interdits par l'Agence Mondiale Antidopage (AMA), cette substance devrait voir la suspension du jeune joueur pour six mois par une Commission de l'UEFA qui tranchera le 26 août prochain.

Toutefois, le cannabis n'a pas les mêmes effets dopants qu'un produit comme l'EPO. «La notion de dopage est confuse», avance le Dr Isidore Pelc, directeur du laboratoire de psychologie médicale, alcoologie et toxicomanie à l'ULB. «Si on parle d'amélioration des capacités physiques, alors le cannabis n'est pas un produit dopant. Le cannabis est un sédatif qui calme, donne une impression de bien-être et d'euphorie. Il ne permet pas d'améliorer les capacités physiques, mais a plutôt un effet relaxant, contrairement aux amphétamines. Certaines personnes anxieuses peuvent en prendre pour se détendre. Si elles se sentent mieux artificiellement, alors cela peut être considéré comme du dopage. Mais ce raisonnement est tordu. Au sens générique du terme, le cannabis n'est donc pas un produit dopant. Toutefois, ce produit étant interdit, on ne peut pas en consommer...»

Webhttp://www.wada-ama.org

© Les Sports 2005