Le Club Brugeois a assuré l'essentiel
© BELGA

Football

Le Club Brugeois a assuré l'essentiel

Thomas Busiau

Publié le - Mis à jour le

Le Club Brugeois n'a pas souffert hier soir. Il a remporté, comme attendu, son premier succès «away» de la saison. Mais il n'a pas forcé son talent et s'est contenté d'une victoire correcte qui devrait largement suffire dans la mesure où les «Gazelles» ont l'habitude de se montrer intraitables dans leur antre et que cet adversaire n'apparaît pas en mesure de les bousculer. A une exception près, Emilio Ferrera avait reconduit le onze défait à Roulers dimanche dernier.

Seul Ishiaku, préféré à Yulu-Matondo, remplaçait un Balaban victime d'une angine et resté dans la Venise du Nord.

Les Brugeois peinaient à entrer dans la rencontre, trop imprécis et se marchant volontiers sur les pieds. La première opportunité échut à Ishiaku. Le Nigérian, placé à l'extérieur du petit rectangle, désaxa sa jambe et catapulta son ballon hors cadre.

Le Club ne devait pas craindre son adversaire, qui manquait cruellement d'imagination, mais ce genre d'opportunité ne pouvait pas être galvaudé. Blondel l'a rapidement compris. Il se faufila, avec l'aide d'un double rebond favorable, entre les deux défenseurs centraux de Süduva et glissa chanceusement, déséquilibré, le ballon sous Padimanskas. A l'affût, Koen Daerden rectifia la trajectoire du cuir pour mettre son équipe aux commandes.

Le Club avait fait le plus difficile: hormis sur coup franc, ou en toute fin de rencontre, les Lituaniens n'inquiétèrent jamais Stijnen. Ishiaku gaspilla une seconde occasion, en fin de première période, lorsqu'il ne put que tirer sur le portier local. Après la pause, le Club contrôla son adversaire. Il ne se signala, offensivement, qu'en de rares occasions.

Daerden puis Ishiaku obligèrent Padimanskas à se détendre. Mais c'est Roelandts, en bon joker, qui fit le break sur un service de Priske qu'il n'avait qu'à prolonger dans le but. Grâce à ce succès, les Brugeois peuvent attendre le match retour sans inquiétude et préparer la «vraie» Coupe de l'UEFA.

© Les Sports 2006

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous