Hans Vanaken (49e, 1-0), Bas Dost (81e, 2-0) et Ruud Vormer (85e, 3-1) ont signé ce succès contre l'Antwerp, qui l'avait battu en finale de la préc2dente édition en août 2020. Didier Lamkel Zé a réduit l'écart pour les Anversois (83e, 2-1). Philippe Clement a aligné sa meilleure équipe avec Charles De Ketelaere et Stefano Denswil à la place de David Okereke et Eduard Sobol. Frank Vercauteren a joué la surprise en laissant Lior Refaelov sur le banc mais aussi en titularisant les trois recrues du mercato d'hiver: Ortwin De Wolf, Maxime Le Marchand et Felipe Avenatti.

Pour De Wolf, la première avec l'Antwerp n'a pas bien commencé. Suite à une mésentente avec Abdoulaye Seck, le ballon a atterri dans les pieds de Dost dont la reprise a été imprécise (3e). Le plan de Vercauteren était clair: l'Antwerp jouait à cinq derrière et tablait sur les reconversions en s'appuyant sur la vitesse de Pieter Gerkens et Lamkel Zé. Tout cela a failli s'écrouler suite à une nouvelle erreur de De Wolf sur une tentative de Clinton Mata. Brandon Mechele a récupéré le ballon et l'a passé à De Ketelaere, qui a tiré sur le gardien prêté par Eupen (18e).

Le match était fermé mais l'Antwerp a hérité de la plus belle occasion mais le coup de tête Seck, qui a pris le dessus dans un duel aérien avec Odillon Kossonou, était trop central pour surprendre Simon Mignolet (31e). La réponse du Club est venue de Ruud Vormer, qui a profité d'un absence de Jordan Lukaku pour frapper mollement de la tête (39e).

Après la pause, le Club a mis la pression et après avoir laissé Jérémy Gelin sur place, Mata a centré en retrait pour Vanaken, qui a marqué d'un tir croisé à ras de terre (49e, 1-0). Vercauteren a lancé Refaelov et Opoku Ampomah à la place d'Avenatti et Gerkens (69e) mais cela n'a rien changé même si l'Antwerp a eu une belle séquence offensive. Mais Dost, qui n'était pas en verve, n'a toutefois pas manqué l'occasion de placer le ballon au fond (81e, 2-0). Alors que le Néerlandais a gâché la possibilité de signer un doublé (82e), Lamkel Zé a rendu l'espoir aux Anversois (83e, 2-1). Un espoir que Ruud Vormer a rapidement anéanti d'un frappe imparable de l'extérieur du rectangle (85e, 3-1).