Le doublé national reste l’objectif prioritaire mais Clement ne brade pas l’Europe.

Le Club Bruges est toujours engagé sur trois fronts. Et même si le doublé national reste prioritaire et si Philippe Clement n’a pas oublié la mésaventure de 2014-15 - l’accession aux quarts de finale de l’Europe League face à Dniepropetrovsk a peut-être coûté le titre à son équipe -, l’entraîneur du Club ne brade pas l’Europe : "Depuis huit mois, je m’efforce d’inculquer une mentalité de vainqueurs à mes joueurs. Attendre moins d’eux à Old Trafford serait bafouer mon ADN."

Même en la double absence de son capitaine et de son Mister Europe, le Club Bruges ne manquera pas d’arguments, ce soir, sur la pelouse d’un grand d’Europe en quête de réhabilitation.

Parce qu’il a toujours cru en son étoile, le Club n’ a perdu qu’un de ses cinq déplacements cette saison. À Kiev, à Linz, à Madrid et à Galatasaray, non seulement il n’a pas perdu, mais il a également toujours marqué. Il n’a fait buisson creux qu’au PSG parce que Diagne y a raté un penalty. Le Club pourra aussi compter sur Mignolet, qui entend rappeler à la Premier League qu’il est un grand gardien. Problème : le Club devra marquer. Or, ses avants sont en panne d’efficacité…